Angela Merkel en visite dans une « classe d'État de droit »

Ce cours portant sur le système juridique allemand a pour but de transmettre les valeurs de la République fédérale allemande aux migrants.

Merkel besucht Rechtsstaatsklasse
dpa

Francfort-sur-le-Main (dpa) – La chancelière allemande Angela Merkel (CDU) a visité cette semaine une « classe d'État de droit » (Rechtsstaatsklasse) à Francfort, au sein de laquelle des juristes enseignent aux réfugiés les valeurs de la Loi fondamentale allemande ainsi que le fonctionnement du système juridique allemand. « J'ai pu voir des juges engagés, mais aussi des réfugiés engagés, qui ont posé beaucoup de questions », a indiqué Angela Merkel à l'issue de sa visite. La chancelière a particulièrement apprécié le fait que ces cours soient proposés aux réfugiés peu après leur arrivée en Allemagne.

« Il y a beaucoup de questions pratiques qui restent en suspens lorsque l'on vient d'un pays doté d'un système juridique très différent », a indiqué la chancelière lors de sa visite au tribunal d'instance de Francfort. C'est donc une bonne chose que les réfugiés puissent être informés rapidement sur les valeurs de la République fédérale allemande, à l'instar de l'égalité entre les femmes et les hommes ou du monopole de la violence légitime détenu par l'État. « Toutes ces questions sont peut-être résolues de manière différente ailleurs », a ajouté Angela Merkel.

« Ce programme n'existe que dans la Hesse », a indiqué Volker Bouffier (CDU), le ministre-président de la Hesse. Plus de 400 juges, avocats et auxiliaires de justice s'engagent bénévolement, sur la base du volontariat, au sein de ces classes d'État de droit. « Il s'agit de familiariser les gens aux choses qui sont importantes pour notre pays », a indiqué Volker Bouffier.

Le Land de la Hesse a lancé les classes d'État de droit en mars 2015. Plus de 15.000 réfugiés et demandeurs d'asile ont été formés jusqu'à présent. Le ministère de la Justice de la Hesse, qui mène une coopération avec une centaine de communes, reçoit également des demandes de la part d'autres Länder et de pays étrangers au sujet de la bande dessinée « Fit für den Rechsstaats – Fit für Hessen » (« Prêt pour l'État de droit, prêt pour la Hesse ».