Commémoration de l’Insurrection de Varsovie

Lors de sa visite le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a demandé pardon à la Pologne pour les crimes des nazis.

Gedenken an den Warschauer Aufstand
dpa

Varsovie (dpa) – A l’occasion du 75e anniversaire de l’Insurrection de Varsovie contre l’occupation allemande, le ministre fédéral Heiko Maas a demandé pardon à la Pologne pour les crimes nazis. « J’ai honte pour ce que les Allemands ont fait à votre pays au nom de l’Allemagne. J’ai aussi honte que cette culpabilité ait été passée sous silence bien trop longtemps après la guerre » a-t-il déclaré jeudi dans la capitale polonaise.

Il s’est prononcé parallèlement en faveur d’un mémorial à Berlin  pour les victimes polonaises du régime nazi. « Cela aurait dû être fait depuis longtemps » a souligné l’homme politique du SPD. « Un tel mémorial ne serait pas seulement un geste de réconciliation ; ce serait également important pour nous, les Allemands. » Il est certes impossible de considérer les crimes comme non avenus et certaines blessures ne seront probablement jamais guéries. « Mais nous pouvons contribuer à se souvenir des victimes comme il se doit. » 

A Berlin, il existe déjà des monuments pour les groupes de victimes individuels de l’époque nazie. Le plus grand est celui des juifs d’Europe assassinés, situé près de la Porte de Brandebourg. Il y a aussi des monuments pour les Sintis et les Roms et les homosexuels. Les hommes politiques polonais réclament un tel mémorial  depuis longtemps. Entre-temps, il y a une initiative de membres du Bundestag de tous les partis – à l’exception de l’AfD. 

Source : dpa ; traduction : deutschland.de