L’Allemagne a voté

LA CDU/CSU et le SPD ont reculé alors que les Verts ont fortement progressé aux élections européennes.

Europawahl 2019
dpa

Berlin (dpa) – Lors des élections européennes, la CDU/CSU et le SPD ont enregistré les plus mauvais résultats de leur histoire. Néanmoins, les partis formant l’Union, la CDU et la CSU, restent la première force politique. Les sociaux-démocrates, par contre, ont perdu plus de 10 % de leurs voix, reculant à la troisième place. Les Verts, le grand gagnant des élections de dimanche, en ont obtenu un nombre considérable, se positionnant ainsi pour la première fois en Allemagne à la deuxième place. Le parti populiste eurosceptique AfD a amélioré son score aux européennes mais reste en-deçà de celui obtenu aux élections au Bundestag de 2017.

Après le décompte de toutes les circonscriptions, la CDU/CSU obtient 28,9 % des voix – contre 35,4 % lors des élections européennes de 2014 et 32,9 % aux dernières élections au Bundestag. Le SPD tombe à 15,8 % des voix. Lors des élections européennes précédentes, il avait réalisé un score de 27,3 %, et de 20,5 % aux élections au Bundestag. Les Verts progressent et atteignent 20,5 % - soit presque 10 points de plus que lors des élections européennes de 2014 (10,7 %). L’AfD se situe à 11,0 % (2014 : 7,1 %). La Gauche atteint 5,5 % (2014 : 7,4 %), le FDP 5,4 % (2014 : 3,4 %). Parmi les autres partis, seuls les Electeurs indépendants et le parti satirique Die Partei ont obtenu plus de 2 % des voix.

Les Verts sont surtout populaires auprès des jeunes électeurs – mais pas seulement. Comme le montre un sondage réalisé par Infratest dimap pour la chaîne de télévision ARD, ils sont le parti de prédilection des moins de 60 ans avec 25 % des voix, en obtenant 27 % chez les 25-34 ans et même 34 % chez les 18-24 ans.

Les Verts sont surtout populaires dans les métropoles, comme le montre les dix plus grandes villes allemandes : ils sont le premier parti dans neuf d’entre elles, avec une avance parfois très marquée. Mais pas seulement dans les grandes agglomérations : au Schleswig-Holstein, un Land rural plutôt conservateur avec Kiel pour seule grande ville, ils viennent en tête, devançant la CDU.

Lors de ces élections européennes, l‘AfD a gagné un nombre considérable de voix dans l’est de l’Allemagne, devenant le premier parti en Saxe et au Brandebourg et devançant la CDU. En Thuringe, en Saxe-Anhalt et au Mecklembourg-Poméranie occidentale, ce parti populiste de droite vient à la deuxième place, derrière la CDU. Par rapport aux élections européennes de 2014, l‘AfD a enregistré des gains sensibles à deux chiffres dans tous les Länder ruraux est-allemands. Les élections européennes sont considérées comme un test pour les élections aux Diètes régionales au Brandebourg, en Saxe et en Thuringe qui se dérouleront à l’automne.  

Source : dpa, traduction : deutschland.de