Le carnaval de rue a commencé

« Alaaf » et « Helau » – la joyeuse animation des fous costumés entre dans sa phase la plus débridée.

Der Straßenkarneval hat begonnen
dpa

Cologne/Mayence (dpa) – Le jeudi à 11.11 h, le carnaval de rue a commencé dans ses places fortes en Allemagne. Lors du carnaval des femmes, ces dames envahissent traditionnellement les mairies et prennent symboliquement le pouvoir dans nombre de villes. Ainsi, à Düsseldorf, les vieilles « Möhnen » font le maire prisonnier. A Bonn, ce sont les lavandières qui passent à l’attaque. Un trio a exigé les clés de la ville à Cologne où, au petit matin, des milliers de fous s’étaient réunis dans la vieille ville.  

Au Moyen-Age, le carnaval était une fête populaire débridée. Il créait pour quelques jours un monde à l’envers où les mendiants pouvaient se déguiser en rois. Les autorités se méfiaient de cette mascarade et tentèrent plusieurs fois de l’interdire, sans succès. Cette fête populaire déchaînée effrayait les braves gens venus d‘ailleurs. Le conseiller munichois Albert Klebe notait en 1800 à Cologne : « Toutes les auberges résonnent de musique, du choc des verres, des cris et des chants de la plèbe. On ne voit que nonnes hideuses, ramoneurs graisseux et femmes déguisées en vieil homme. »

Source : dpa, traduction : deutschland.de