Le Cebit, le salon du numérique, a ouvert ses portes

Les organisateurs du salon de l’informatique attendent jusqu’à 2.800 exposants venant de 70 pays.

Digitalmesse Cebit eröffnet
dpa

Hanovre (dpa) – Le 11 juin, le Cebit a ouvert ses portes sous une apparence nouvelle à Hanovre – et pour la première fois au début de l’été (du 11 au 15 juin). Les tendances numériques touchant à l’intelligence artificielle, aux robots humanoïdes et à la conduite autonome sont au cœur du salon. Le Cebit veut plus que jamais être « à la fois un salon, une conférence et un lieu de réseautage », affirme son directeur Oliver Frese. Le salon s’adressera aussi au grand public, et notamment aux jeunes intéressés par le numérique. Le deuxième jour du salon prévoit une visite inaugurale avec le ministre fédéral de l’Economie, M. Peter Altmaier.

Les organisateurs du salon de l’informatique attendent au total entre 2.500 et 2.800 exposants venant de 70 pays. Mais il y a aura beaucoup plus de superficie louée, y compris la superficie en plein air, dit M. Frese. Il ne donne pas encore d’estimations sur le nombre de visiteurs. Une telle transformation d’un salon, avec en outre un nouveau calendrier au début de l’été, n’a encore jamais été tentée par l’industrie internationale des foires et salons. Le Cebit se déroulait depuis 1986 chaque année au printemps, quatre semaines avant l’importante Foire de Hanovre. 
M. Frese explique : « La numérisation nous accompagnera probablement au cours des prochaines décennies – elle ne s’arrête jamais. » Dans cette voie, les acteurs du marché, y compris les chefs d’entreprise et les créatifs dans les entreprises, ont besoin d’une orientation. Les entreprises informatiques associent elles aussi de grandes attentes à la réorientation du salon.

Une sorte de campus sous le toit de l’Expo est au cœur du nouveau concept. Les conférences tenues jusque-là prendront un format nouveau, celui d’un talkshow. On se penchera aussi sur les changements que pourraient par exemple induire les masques de réalité virtuelle, les drones ou les robots au cours des trois ou cinq prochaines années. 

Source : dpa, traduction : deutschland.de