Lutter contre la haine sur les réseaux sociaux

On peut facilement devenir la cible de commentaires haineux sur internet. L'initiative HateAid vient en aide aux victimes.

Initiative gegen Hass im Netz
dpa

Berlin (dpa) – Une nouvelle initiative veut aider les victimes de commentaires haineux sur internet à se défendre en leur proposant des consultations juridiques et en prenant en charge les frais de justice. Le projet, baptisé HateAid, a été présenté le 4 juillet à Berlin en présence de la responsable politique écologiste Renate Künast et de l'activiste climatique Luisa Neubauer, toutes deux cibles de ce type de commentaires. « Cela doit être clair : le net n'est pas une zone de non-droit », a déclaré la présidente de HateAid, Anna-Lena von Hodenberg, ajoutant qu'il faut donner des outils aux victimes pour qu'elles puissent se défendre face à leurs agresseurs.

Hate Aid collabore avec des avocats qui engagent des procédures contre les auteurs de commentaires haineux sur les réseaux sociaux. L'initiative sera financée à long terme par une partie des dommages-intérêts obtenus par les victimes ainsi que par des dons.

« Cela m'a aidée de parler avec des personnes qui ont vécu la même chose », a indiqué Luisa Neubauer. Visage du mouvement Fridays for Future en Allemagne, elle a été injuriée et insultée à de nombreuses reprises sur le net et a déjà fait appel à HateAid. « Ils regardent tout ce qui est écrit à ton sujet, ils le consignent et repèrent ensuite ce qui va au-delà de la liberté d'opinion », a expliqué la jeune activiste.

Source : dpa : traduction : deutschland.de