Macron reçoit le Prix Charlemagne

Le président français est récompensé en tant que « précurseur audacieux du renouveau du rêve européen ».

Macron erhält Karlspreis
dpa

Aix-la-Chapelle (dpa) – Le président français Emmanuel Macron a reçu le prix international Charlemagne pour son engagement en faveur de l’unification européenne, jeudi à Aix-la-Chapelle. La direction du prix Charlemagne a loué la « forte vision d’une nouvelle Europe » de Macron et sa lutte contre  le nationalisme et l’isolationnisme. Dans ses motivations, elle indique honorer Macron en tant que « précurseur audacieux du renouveau du rêve européen ».   

Le prix Charlemagne a été décerné pour la première fois en 1950. Il récompense des personnalités ou des institutions qui « ont beaucoup apporté à l’Europe et à l’intégration européenne ». 

Dans son éloge, Merkel a souligné « que nous avons besoin d’un nouvel engagement » – ce que Macron avait déjà demandé plusieurs fois. C’est indispensable pour « affronter les passéistes ». Merkel a annoncé que, d’ici juin, il y aurait des propositions communes. 
Macron a mis l’accent sur la bonne coopération avec l’Allemagne mais a exhorté, compte tenu des crises dans le monde et l’aggravation au Proche Orient : « nous ne devons pas attendre, nous devons agir maintenant ». Merkel a déclaré que la zone euro devait être renforcée par davantage de coopération et que, de plus, la politique étrangère et de sécurité serait intensifiée. « Nous nous écoutons et trouvons finalement des voies communes. C’est le défi et le charme de l’Europe » selon Merkel.  

Macron souhaite, entre autres, un budget commun pour la zone euro et un ministre européen des Finances, également pour mieux prévenir les crises de l’endettement. Il a rappelé ses quatre préceptes : « Ne soyons pas faibles, ne nous divisons pas, n’ayons pas de crainte, n’attendons pas ». L’Europe doit construire sa propre souveraineté et ne doit pas se laisser influencer par les autres pour suivre son cours.   
Merkel a salué l’enthousiasme de Macron, son engagement et son courage. « Tu débordes d’idées et, avec de nouvelles propositions, tu as donné un nouvel élan aux débats européens » a-t-elle dit. La récompense ne doit pas être seulement l’assurance que la voie est la bonne mais aussi l’incitation à la poursuivre avec confiance. « Je me réjouis, de travailler avec toi dans cette voie » a déclaré Merkel.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de