Prix de l’avenir pour de l’intelligence artificielle en Bavière

Une équipe de développeurs munichois a été distingué par le Prix allemand de l’avenir décerné par le président fédéral.

Zukunftspreis für KI aus Bayern
Deutscher Zukunftspreis/Ansgar Pudenz

Berlin (dpa) – Détecter des processus erronés ou irréguliers dans les entreprises : les développeurs d’un logiciel ont été pour la première fois distingués par le Prix allemand de l’avenir décerné par le président fédéral. Frank-Walter Steinmeier a remis la distinction le 27 novembre au soir à Berlin au groupe formé par un mathématicien de 30 ans, le Munichois Alexander Rinke. C’est la plus jeune équipe distinguée dans les plus de 20 ans d’existence de ce prix de la technologie et de l’innovation doté de 250.000 euros.

« L’équipe a créé un outil numérique polyvalent et simple d’utilisation avec lequel on peut analyser, représenter et optimiser les processus entrepreneuriaux », a déclaré le président fédéral. Alexander Rinke et ses camarades, un informaticien et un informaticien de gestion, ont fondé la société Celonis en 2011 comme start-up issue de l’université technique de Munich.

La société, dont le siège est à New York, est spécialisée dans l’analyse des données. Son logiciel vise à créer des processus sans accroc dans les entreprises. On peut ainsi parvenir à des trains et des avions plus ponctuels ou à un traitement plus rapide des patients hospitalisés, décrivait Alexander Rinke avant la remise du prix. Dans l’ensemble, le logiciel permet de détecter des potentiels d’économie et de parvenir à des gains plus élevés et une plus grande satisfaction des clients.

Cela est rendu possible par le Process Mining : les données des entreprises sont « extirpées » et réunies pour reconnaitre là où le bât blesse. Ce sont les explications données sur cette technologie lors de la remise du prix. Les grandes entreprises, notamment, ont souvent de la difficulté à avoir une vue d’ensemble sur les interactions entre les différents processus.

Celonis a créé 800 emplois en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Ses clients sont répartis dans le monde entier, dont Siemens, BMW et Airbus, indique la société qui a levé il y a quelques jours 290 millions de dollars d’argent frais auprès des investisseurs pour booster sa croissance. Sa valeur totale est évaluée à 2,5 milliards de dollars.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de