Un label pour les vêtements durables

Le « Bouton vert » ornera désormais les vêtements qui répondent à certains standards sociaux et écologiques.

Siegel für nachhaltige Kleidung
dpa

Berlin (dpa) – Le ministre du Développement allemand, Gerd Müller, a donné lundi le coup d'envoi du « Bouton vert » (« Grüner Kopf »). Ce nouveau label étatique sera attribué aux premières entreprises du secteur de l'habillement qui font fabriquer leurs textiles dans le strict respect de certains standards sociaux et écologiques. Ces entreprises s'engagent notamment à ne pas rémunérer les ouvrières et les ouvriers en-dessous du salaire minimum, à refuser le travail des enfants et à respecter certains standards en matière de santé et de sécurité.

L'idée de ce label est née après l'effondrement d'une usine textile au Bangladesh il y a 6 ans, qui avait causé plus de 1.100 décès. Gerd Müller avait qualifié cet accident de « signal d'alarme » pour les entreprises du secteur textile et la sphère politique, estimant qu'elles devaient redoubler d'efforts pour assurer des conditions de travail équitables et sûres. « Tous ont dit qu'il était impossible de certifier la totalité d'une chaîne de production. Ça l'est pourtant, comme nous le prouvons maintenant dans le cas du secteur textile », a indiqué récemment le ministre au quotidien « Augsburger Allgemeine ». Gerd Müller a ajouté que l'Allemagne ne pouvait pas se permettre de fermer les yeux sur les conditions de travail dans les pays à bas salaires. Il a également ajouté que l'introduction de ce label n'aura pas d'incidence sur les prix en magasin.