TDT_Entdecke_DE_Autobahnraststätten_070915

Images

Entdecke DE: les plus belles aires d’autoroute

Les aires d’autoroute en Allemagne ne servent pas uniquement à faire le plein, certaines valent le détour.

Irschenberg Süd, A8 Munich/Salzbourg

Faire une halte à Irschenberg permet de jouir du magnifique panorama sur la chaîne des Alpes. L’espace extérieur dans le style d’une brasserie en plein air invite à faire une longue pause dans la Haute-Bavière pittoresque.

Illertal Ost, A7 Füssen/Ulm

Le seul restauroute artistique d’Allemagne a été construit en 1997 selon les plans de l’artiste autrichien Herbert Maierhofer. La façade incurvée avec ses coupoles en forme de bulbe fait référence à des grands maîtres tels que Gaudí ou Hundertwasser. A l’intérieur, le style fantastique est agrémenté de carreaux de céramique colorés.

Taunusblick, A5 Francfort/Fulda

Le belvédère sans barrières est l’emblème de cette aire d’autoroute en Hesse. La vue va de la silhouette de Francfort jusqu’aux monts du Haut-Taunus. La proximité du Limes, fortification  des frontières romaines, a été déterminante pour sa construction. Une tour d’observation romaine a servi de modèle pour celle de 25 mètres en acier. 

Raststätte Moseltal, A61 Ludwigshafen/Cologne

L’aire d’autoroute est située directement auprès du pont au-dessus de la vallée de la Moselle, au sud de l’échangeur de Coblence. Le parking et le sentier à proximité offrent un panorama sur la vallée de la Moselle et ses nombreux vignobles en terrasse.

Fichtenplan Nord, A10 Francfort/Oder-Potsdam

Pour beaucoup de gens le nom de « Cindy‘s Diner » évoque un relais routier américain. En effet, ce restauroute, avec ses chaises en similicuir vert menthe et son sol à carreaux blanc et noir donne l’impression de se trouver sur une autoroute américaine. On y sert évidemment des hamburgers – il y a même une version gourmande. L’aire « Hochfelln Süd » sur l’autoroute A8 a aussi un bon vieux restauroute dans le style des années 50.

Raststätte Jägerheim, A1 Osnarbrück/Brême

Le bâtiment en briques date du XVIIIe siècle et était déjà une taverne. Aujourd’hui encore, ce restauroute apprécié des routiers dispose d’une confortable salle avec cheminée pour les voyageurs stressés. L’idée du coiffeur Christoph Bornhorst est plus actuelle : sur le parking, dans un ancien camion de l’industrie cinématographique américaine destiné au maquillage (construit en 1976), il coiffe les routiers qui ne peuvent pas aller en ville avec leurs gros camions.

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires