TDT_Tag_der_Industrie_19062017

Le géant de l’industrie est-il préparé à l’avenir ?

La Journée de l’industrie allemande (TDI) est consacrée aux principaux défis pour la quatrième plus grande nation industrielle.

Innovation, changement démographique, équité fiscale, numérisation et mondialisation : ce sont là les thèmes de la plus importante conférence du secteur à laquelle la Fédération de l’industrie allemande (BDI) a invité des experts de l’industrie, de la science, de la politique et de la société les 19 et 20 mai 2017 à Berlin. La chancelière Angela Merkel ainsi que les présidents fédéraux des partis SPD, FDP et Grüne y participeront également.

Lourde tâche pour l’avenir

Des titres tels que « championne de l’exportation » et le label « Made in Germany » qualifient l’Allemagne en tant que site de l’industrie – mais pas pour l’éternité. L’industrie allemande affronte d’énormes défis. Il y a, d’une part, la dépendance des marchés mondiaux et le risque d’être bridé par des protectionnismes naissants. D’autre part, les critiques des excédents d’exportation allemands soulignent que l’Allemagne importe et investit trop peu. Les investissements et l’innovation sont des moteurs importants pour l’avenir. Un enseignement de qualité et la promotion de start ups sont indispensables pour que de nouvelles idées puissent se réaliser.   

Industrie 4.0

La numérisation du quotidien progresse tellement vite que l’industrie allemande doit faire des efforts pour ne pas être dépassée. C’est un défi surtout pour les PME/PMI. Selon une enquête menée à la demande de la BDI, dans le cas contraire, cela pourrait causer d’ici 2025 un déficit total de 220 milliards d’euros pour la création de valeur ajoutée industrielle en Allemagne.

Economie et éthique

Compte tenu de la numérisation, de la maximisation du profit et de la croissance, les représentants de l’économie et les hommes politiques doivent aussi assumer leur responsabilité en matière de justice sociale et de gestion durable des ressources – en Allemagne et dans le monde entier.

L’évolution démographique dans de nombreuses nations industrielles occidentales est un problème à long terme : le Japon et l’Allemagne sont les pays ayant la moyenne d’âge la plus élevée. Dès maintenant, on ressent une relève insuffisante et le manque de personnels qualifiés. C’est pourquoi l’immigration et l’intégration de personnels qualifiés sont indispensables. De plus, il faut développer des techniques et des produits adaptés aux besoins d’une société vieillissante.  

Données de l’industrie allemande

  • L’Allemagne est la quatrième puissance économique mondiale, après les Etats-Unis, la Chine et le Japon
  • Plus grand excédent d’exportation mondial d’un montant de 253 milliards d’euros en 2016
  • 7,5 millions de salariés dans l’industrie
  • un emploi sur deux dans l’industrie dépend de l’export
  • entreprises réalisant le plus important CA : Volkswagen AG, Daimler AG, Eon SE
  • principaux produits exportés : voitures et accessoires automobiles, machines, produits chimiques, électronique, optique, produits pharmaceutiques
  • 90 pour cent des entreprises sont des PME/PMI, c-a-d des entreprises ayant un CA annuel de moins de 50 millions d’euros et comptant moins de 250 salariés

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires