TdT-Helmut-Kohl_gestorben_16062017

Helmut Kohl verstorben
Images

L’Allemagne en deuil d’Helmut Kohl

Helmut Kohl, le « chancelier de l’unité », vient de décéder à 87 ans. Le monde perd une personnalité marquante de l’après-guerre.

L’ex-chancelier Helmut Kohl, chancelier de l’unité allemande et pionnier de l’Union électronique, est mort. Longtemps secrétaire général de la CDU, il vient de décéder à l’âge de 87 ans.

Selon les informations, Helmut Kohl est décédé le 16 juin 2017, chez lui à Ludwigshafen. Depuis une chute et un accident cérébral en 2008, l’ancien chancelier était très malade, cloué à un fauteuil roulant et ayant de la difficulté à parler. Son état s’était encore dégradé en 2015, lorsqu’il passa plusieurs mois à l’hôpital après plusieurs opérations. A l’automne, M. Kohl était néanmoins rentré chez lui, à Ludwigshafen-Oggersheim, où il recevait encore le premier ministre hongrois Victor Orban en avril 2016.

Les mots touchants d’Angela Merkel

La chancelière Angela Merkel appris le décès de M. Kohl pendant un voyage à Rome. Elle rendit hommage à son prédécesseur, le qualifiant de grand Européen et de chancelier de l’unité allemande. On admirera encore longtemps la manière avec laquelle il avait su, avec ses collaborateurs, saisir l’opportunité de parvenir à la réunification allemande. « Ce fut du plus bel art politique au service des gens et de la paix, dit Mme Merkel. Helmut Kohl est ainsi devenu une aubaine pour nous, les Allemands. » Helmut Kohl a également influé sur sa biographie : « Je suis personnellement reconnaissante qu’il ait existé ».

L’ancien président américain George H. W. Bush écrit à propos du décès de M. Kohl : « Je considère cet homme comme l’un des plus grands leaders politiques dans l’Europe d’après-guerre. » M. Bush a été l’un des présidents américains occupant la Maison-Blanche lorsque M. Kohl était à la chancellerie. Les deux hommes politiques sont considérés comme les pères de l’unité allemande.

Un chancelier record et le chancelier de l’unité

M. Kohl a gouverné l’Allemagne de 1982 à 1998 au poste de chancelier – soit 16 ans et plus longtemps que tous ses prédécesseurs. Il a été un moteur œuvrant pour l’UE et une monnaie commune.

La réunification allemande a été sa plus belle réussite. Après la révolution pacifique en RDA en 1989, Helmut Kohl comprit que la fenêtre sur l’unité allemande ne resterait ouverte que brièvement. Il en négocia rapidement les modalités avec les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats-Unis, de l’Union soviétique, de la Grande-Bretagne et de la France ainsi qu’avec les responsables de l’Union européenne.

 M. Kohl a été l’homme des records politiques : il a été secrétaire général de la CDU de 1973 à 1998, il devrait être difficile de dépasser ces 25 ans à ce poste dans le parti.

Le mentor d’Angela Merkel

La chancelière Angela Merkel, elle, dirige les Chrétiens-démocrates depuis 17 ans. Au début des années 1990, M. Kohl l’a parrainée au sein du parti et du gouvernement. Mais c’est elle qui, à la fin des années 1990, alors secrétaire générale de la CDU, demanda à son mentor de se retirer du parti en raison du scandale des caisses noires dans lequel Kohl était fortement impliqué.

Né à Ludwigshafen, M. Kohl a été député pendant plus de 40 ans, tout d’abord à la Diète de Mayence, puis au Bundestag à partir de 1976. Il a aussi été ministre-président de la Rhénanie-Westphalie pendant sept ans, de 1969 à 1976.

M. Kohl a épousé en 1960 l‘interprète Hannelore Renner. Le couple a eu deux fils, Walter et Peter. Hannelore Kohl, qui souffrait d’une douloureuse allergie à la lumière, se suicida en 2001. M. Kohl se remaria sept ans plus tard avec Maike Richter, une attachée principale de direction de 34 ans sa cadette.

Source : dpa

Étiquettes:

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires