Elysee_2201

Une intense coopération

La France et l’Allemagne célèbrent le 50e anniversaire de leur traité d’amitié signé en 1963. Trois questions au ministre d’Etat Michael Georg Link, chargé de la coopération franco-allemande (à droite au photo et avec Bernard Cazeneuve, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et chargé des Affaires européennes).

M. le Ministre, la France et l’Allemagne célèbrent les 50 ans de la signature du Traité de l’Élysée le 22 janvier 2013. Ce document est à la base de l’amitié entre les deux pays et le point de départ d’un étroit partenariat. Qu’est-ce qui fait la particularité de ces relations bilatérales et pourquoi la coopération franco-allemande est-elle aujourd’hui aussi importante dans l’Union européenne ?

Link : La confiance, l’intensité et la densité de la coopération entre la France et l’Allemagne rendent celle-ci unique en son genre. Les deux pays sont le moteur de l’UE et un bel exemple de réconciliation entre les peuples. Au niveau politique, une étroite concertation avec la France est devenue pour nous un réflexe naturel. Sur le plan économique, les deux pays sont de loin les marchés d’exportation réciproques les plus importants. A l’ère de la mondialisation, nous avons besoin les uns des autres pour défendre ensemble les valeurs européennes dans le monde au sein d’une UE capable d’agir.

Intéresser les jeunes à la langue et la culture du pays voisin est un défi à relever pour l’avenir de la coopération franco-allemande. Comment jugez-vous cet intérêt ? Et comment les deux gouvernements veulent-ils continuer à le promouvoir ?

Depuis 1963, plus de huit millions de jeunes Français et Allemands ont participé à des échanges organisés par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse. La promotion de l’apprentissage de la langue est pour nous très important, bien sûr. Il existe aujourd’hui nombre de jardins d’enfants, écoles et universités bilingues. A l’avenir, nous voulons aussi étendre la formation professionnelle commune et les cours de langue dans les écoles professionnelles.

Pour donner de nouvelles impulsions à la coopération, les deux gouvernements ont fait de 2012/2013 l’Année franco-allemande. Quels sont les projets et les manifestations prévus ? Quel impact espérez-vous en retirer ?

Lors de l’Année franco-allemande, plus de 200 manifestations se déroulent en Allemagne, allant de conférences scientifiques aux expositions d’art en passant par des fêtes dans les villes. Le jour anniversaire, le 22 janvier 2013, les deux Parlements et les deux gouvernements se rencontrent à Berlin. Cette année anniversaire doit surtout promouvoir l’intérêt des jeunes pour l’amitié franco-allemande ; en effet, cette amitié n’est pas une évidence et doit se renouveler avec chaque génération.

Cérémonie du 50e anniversaire de la signature du Traité de l’Élysée le 22 janvier 2013 à Berlin

www.elysee50.de

www.deutschland-frankreich.diplo.de

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires