« Entdecke DE » : l’île de Föhr

La série « Entdecke DE » nous emmène en voyage à travers l’Allemagne. Cette fois nous partons à la découverte de Föhr, une île de la mer du Nord.

picture-alliance/TSI - Insel Föhr, Wattenmeer

Une plage de sable blond à perte de vue, léchée par une eau turquoise comme sur une lagune. Non, nous ne sommes pas aux Antilles mais en mer du Nord, sur l’île de Föhr, qualifiée de « caraïbe frisonne ». La plage et l’horizon s’élargissent lorsque la mer des Wadden du parc national du Schleswig-Holstein est à marée basse. La mer se retire pendant six bonnes heures et les vacanciers, accompagnés d’un guide, peuvent faire une randonnée pieds nus et, à partir de la digue de Groß-Dunsum se rendre à l’île voisine d’Amrum – et en revenir.

Parmi les îles frisonnes septentrionales, Föhr est considérée comme une île familiale. Alors qu’à Sylt, l’île voisine au nord, le gratin se retrouve autour d’un verre de champagne, sur l’île verte de Föhr de huit kilomètres sur douze, les loisirs consistent surtout en excursions avec un bateau pour la pêche à la crevette, en randonnées à bicyclette ou à la découverte dans le labyrinthe de maïs. Mais on peut tout simplement contempler les vagues, admirer l’importance des marées et se décontracter. On peut, sans se lasser, ramasser des moules que la marée à rejetées sur le sable clair. Les parents se prélassent dans les fauteuils-cabines en osier pendant que les enfants jouent sur la plage, construisent des châteaux de sable ou barbotent dans l’eau peu profonde.  

Cela rappelle les Caraïbes, non seulement du fait des plages de rêve mais aussi parce que le gulf stream rend très doux le climat maritime – ce qu’apprécient aussi bien les vacanciers que les 8 600 habitants. La moitié des îliens vivent dans la petite ville de Wyk. Les maisons frisonnes, blotties les unes contre des autres, caractérisent la petite ville principale et les onze villages. En faisant le tour de l’île, les visiteurs découvrent des églises du Moyen-Âge, des cimetières des vieux baleiniers, des moulins marqués par le temps et les restes d’un mur d’enceinte de l’époque des vikings. Il ne faut pas manquer de faire des pauses pour admirer les prairies grasses et vertes et les digues. De la détente en jaune, vert et bleu.   

www.foehr.de

© www.deutschland.de