La bibliothèque numérique allemande est en ligne

Le portail de la bibliothèque allemande est activé et permet d’accéder simplement en ligne à des trésors de la culture et de la science allemandes.

Depuis fin 2012, la bibliothèque numérique allemande (Deutsche Digitale Bibliothek, DDB) permet de fouiner dans les collections des musées, de regarder des films ou de lire des textes scientifiques – tout cela en ligne. La DDB désire être davantage qu’un simple endroit virtuel pour la littérature et les ouvrages scientifiques. Elle veut présenter l’ensemble du patrimoine culturel de l’Allemagne. Tout ce que les bibliothèques, les musées, les archives et les collections abritent entre leurs murs. Lors d’une interview, Bernd Neumann, ministre d’État pour la culture et les médias, a déclaré : « Avec ses contenus attractifs, la DDB peut devenir la ,vitrine culturelle’ virtuelle de l’Allemagne ».

La DDB est maintenant présente en ligne avec quelque 5,6 millions d’objets numériques provenant de 90 institutions. Au total quelque 1 900 bibliothèques, archives, musées, médiathèques, instituts scientifiques sont jusqu’à maintenant enregistrés et doivent, avec quelques autres milliers, connecter peu à peu leurs sources numérisées. Un processus qui s’étalera sur plusieurs années. De plus, la DDB est la participation allemande à la bibliothèque numérique européenne « Europeana ».

Que l’on écrive « A, comme Adorno » ou « Z, comme Zeppelin » sur le masque de recherche orné d’une aigrette de pissenlit, la DDB offre des informations pour un large public. Des scientifiques, des amateurs d’histoire, des généalogistes, des journalistes, des étudiants, des lycéens, des collégiens, des professeurs peuvent faire des recherches en utilisant la fonction de recherche en allemand et en anglais. La DDB souligne que le grand avantage des utilisateurs de son portail est qu’ils peuvent filtrer les informations et être sûrs que « les informations accessibles portent le label de qualité des institutions culturelles et scientifiques allemandes ».

Le succès est grand. Rien que les premiers jours, après que le portail de la DDB a été connecté, le centre d’information spécialisé, FIZ de Karlsruhe a déjà enregistré 3,6 millions d’accès et quelque 25,6 millions de téléchargements de données. Le FIZ Karlsruhe, l’Institut Leibnitz en infrastructures informatiques, est l’opérateur de la DDB.

www.deutsche-digitale-bibliothek.de

www.europeana.eu

© www.deutschland.de