Dix raisons pour apprendre l’allemand

TL’allemand est-il vraiment si difficile ? Non, répond Bastian Sick, auteur de best-sellers, car il ne s’agit pas de cela.

picture-alliance/dpa

Pouvez-vous donner dix bonnes raisons pour apprendre l’allemand?», m’a-t-on demandé récemment dans une interview. J’ai sursauté: «Dix raisons? Tant que ça? J’aimerais déjà pouvoir en citer trois!». En Allemagne, en Autriche et en Suisse et dans leurs régions avoisinantes vivent plus de 100 millions de personnes qui ont grandi avec la langue allemande. Nous ne sommes donc pas une petite communauté linguistique, au contraire: en Eu­rope, l’allemand est la langue maternelle la plus parlée, avant l’anglais et le français. En dehors de l’Europe, la situation est toutefois différente; au niveau mondial, l’allemand se place après l’anglais, le chinois et le hindi, toutefois bien avant le japonais, le coréen et le finnois.

Lorsque des collégiens d’autres pays, par exemple en Espagne ou en France, doivent choisir entre l’allemand et une autre langue, ils préfèrent souvent la seconde. L’allemand n’est pas vraiment la langue préférée et lorsque l’on demande pourquoi, on s’entend souvent répondre que l’allemand est difficile. Il y a trop de déclinaisons, de genres, de règles, d’exceptions. Cela fait peur! Ce devrait pourtant être justement un argument pour apprendre l’allemand. Car, qui préfère la facilité? Elle est à la portée de tout le monde! Celui qui maîtrise l’allemand est au-dessus du lot. Tout le monde ne le parle pas parfaitement, même pas tous les Allemands. Si l’anglais était une langue ce serait une Volkswagen, l’allemand une Rolls Royce.

Parmi les préjugés contre l’allemand, on entend aussi régulièrement qu’il n’est pas agréable à l’oreille. Il ne serait pas aussi mélodieux que le français, pas aussi doux que l’anglais, pas aussi plein de tempérament que l’italien, pas aussi mélancolique que le russe et pas aussi agressif que le japonais. On prétend que l’allemand sonne comme une bétonneuse – ou comme un groupe d’oies enrouées qui se serait jeté contre un arbre après avoir volé un camion bétonnière. Mais si l’on prête davantage d’attention à la langue allemande, on constate qu’il y a une grande et vigoureuse beauté dans la musique des syllabes. Comme pour toutes les langues, cela dépend de qui la parle et comment. Le ton fait la musique! Ce n’est pas par hasard que, bien longtemps, ce fut la principale langue de la musique. De Johann Sebastian Bach à Johann Strauss: l’allemand fut et fait aujourd’hui encore partie des principales langues utilisées dans les concerts ou dans les opéras dans le monde entier. Lorsque l’on fait des études de chant classique, il est impossible de se soustraire à l’allemand. Mais la musique pop peut aussi être une raison d’apprendre l’allemand. La musique a fait que j’ai appris le français – la réciproque doit aussi être possible.

Ce sont de bonnes raisons pour apprendre l’allemand ? C’est une question qui s’adresse tout particulièrement aux personnes qui ont pris le risque de s’inscrire à un cours d’allemand. Et on en trouve dans le monde entier: en France, en Espagne, en Russie, en Pologne, aux Pays-Bas, au Danemark, au Chili, en Argentine, en Afrique, en Chine et même dans le Bade-Wurtemberg (dont les habitants prétendent ne pas parler le haut allemand).

Récemment, une dame âgée, à Buenos Aires, s’est extasiée: «L’Allemagne est un pays merveilleux! Votre culture est si riche, vous avez tant de villes intéressantes, de paysages variés, la meilleure infrastructure du monde!» «Je suppose que vous parlez des autoroutes?», lui ai-je demandé. Elle a souri et ajouté «Je pense surtout aux pharmacies! Il y en a une tous les 50 mètres – c’est le seul pays où il y en a autant!»

Pour de nombreux jeunes de différentes parties du monde, l’Allemagne est une ouverture sur un avenir assuré. Le nombre d’entre eux qui font chaque année une demande de bourse pour faire des études en Allemagne est en croissance constante. L’Allemagne est un lieu privilégié pour faire des études, que ce soit de gestion, de construction mécanique, de médecine ou de lettres. Pour beaucoup d’autres, l’Allemagne est un lieu de travail d’importance vitale. Ma femme de ménage vient de Pologne et apprend l’allemand avec assiduité. Un jour, ses connaissances de l’allemand seront aussi bonnes que celles du repassage, et toutes les portes lui seront ouvertes. Elle me quittera alors pour un travail plus intéressant comme assistante d’un quelconque présentateur de télévision ou comme porte-parole d’un député. Je la supplierai de rester mais elle me répondra, en jetant un coup d’œil sur la planche à repasser: «Vous n’avez qu’à le faire vous-même!» et je serai froissé – j’en tremble déjà!

L’allemand permet l’accès à des carrières dans la zone germanophone et partout où sont situées des sociétés allemandes et où vont les touristes allemands. Lorsque j’ai interrogé Suzanne, mon amie française, sur les raisons qui l’ont poussée à apprendre l’allemand, elle m’a répondu, avec son accent inimitable, qu’il était grand, qu’il avait les yeux bleus et qu’il s’appelait Martin. Il avait 24 ans, et ils s’étaient rencontrés sur la plage à Biarritz – la meilleure raison du monde, en dépit de la grammaire difficile, pour apprendre l’allemand!

Si tout cela n’est pas encore suffisamment convaincant, je peux aussi ajouter dix autres raisons:

/1// Pour pouvoir comprendre les textes de Tokio Hotel et les chanter correctement.

/2// Pour pouvoir écrire une lettre d’amour à Bill Kaulitz (le chanteur de Tokio Hotel).

/3// Pour pouvoir regarder des séries comme Derrick, Ein Fall für zwei (Un Cas pour Deux) et Sturm der Liebe (Orage d’Amour) sans être obligé de lire les sous-titres.

/4// Pour pouvoir impressionner ses amis en utilisant des mots comme Fußballweltmeisterschaftsendrundenteilnehmer

ou Überschallgeschwindigkeitsflugzeug.

/5// Pour pouvoir lire Goethe dans le texte. Et bien sûr pas seulement Goethe, mais aussi les autres classiques, y compris Heinz Erhardt, Wilhelm Busch et Loriot.

/6// Pour non seulement faire le malin en conduisant une Porsche mais aussi en sachant que cela ne se prononce ni Porsch ni Porschie.

/7// Pour, en tant que femme de ménage, respecter les in­dications sur les produits d’entretien comme Augenkontakt unbedingt vermeiden ! (éviter tout contact avec les yeux) ou Dämpfe nicht einatmen ! (ne pas respirer les émanations).

/8// Pour, lors de la remise du prix Bambi, être capable de remercier en allemand – ses proches, toute l’équipe de Sony Music, son public – que l’on aime tant et qui est si merveilleux!

/9// Pour, en tant que journaliste étranger, pouvoir poser des questions en allemand lors des conférences de presse.

/10// Pour pouvoir obtenir le rôle du méchant dans le prochain film de James Bond.

www.bastiansick.de