Entre scepticisme et confiance

Quel est l’impact du Brexit sur l’économie germano-britannique ? Le directeur de la Chambre allemande du commerce à Londres nous l’explique.

Le « London-Eye » : des vues diverses
Le « London-Eye » : des vues diverses picture alliance / dpa

M. Hoppe, quel est l’état d’esprit de l’économie germano-britannique face aux incertitudes créées par le Brexit ?

Notre sondage actuel, à l’automne, montre que deux tiers des entreprises interrogées sont même prêtes à accepter une phase d’incertitude plus longue si on parvient finalement à un Brexit plus souple, avec une union douanière ou un partenariat douanier et un lien étroit avec le marché unique. En cas de Brexit dur, elles craignent de nouvelles barrières commerciales et plus de bureaucratie.

Ulrich Hoppe, le directeur de la Chambre allemande du commerce et de l’industrie en Grande-Bretagne
Ulrich Hoppe, le directeur de la Chambre allemande du commerce et de l’industrie en Grande-Bretagne
AHK

Comment ont évolué les relations commerciales germano-britanniques ces derniers temps ?

Lors des cinq premiers mois 2019, les exportations allemandes vers la Grande-Bretagne se sont élevées à environ 35 milliards d’euros – soit un recul de 2,3 % par rapport à 2018. Les importations depuis la Grande-Bretagne ont encore plus baissé, à savoir de 6,1 %, pour se situer à 15 milliards d’euros. Avec un volume commercial de 50 milliards d’euros, la Grande-Bretagne n’est plus ainsi qu’au septième rang des partenaires commerciaux de l’Allemagne. Elle se situait encore au cinquième rang en 2017, et au sixième en 2018.

Osez-vous prévoir l’avenir ?

Indépendamment de la forme que prendra le Brexit, la Grande-Bretagne reste la deuxième plus grande économie en Europe. Le marché ne disparaît pas et continuera à jouer un grand rôle pour l’économie allemande. Mais les incertitudes ont naturellement un impact sur le commerce et les investissements. On n’investit pas quand on ne sait pas comment évolue l’économie. En choisissant le Brexit, la Grande-Bretagne a déjà connu une perte d’environ 3 % de sa croissance.

Ulrich Hoppe est le directeur général de la Chambre du commerce et de l’industrie germano-britannique à Londres.       

Interview : Martin Orth                

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: