Traité deux plus quatre

La chute du Mur de Berlin a marqué le début d’une nouvelle ère, mais c’est le Traité deux plus quatre qui a ouvert la voie à la réunification.

Zwei-plus-Vier-Vertrag
dpa

La réunification de l’Allemagne, après la chute du Mur de Berlin, n’a été possible que grâce à l’accord de l’Union soviétique d’alors, des États-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne. Pendant les négociations de « deux plus quatre », les ministres des Affaires étrangères des quatre pays vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale avaient traité avec leurs homologues allemands de la possibilité de réunification des deux États.

Lors d’une rencontre au Caucase, le chancelier fédéral Helmut Kohl avait fini par obtenir en juillet 1990 l’accord de Mikhaïl Gorbatchev, à cette époque chef suprême du Kremlin, pour l’unité allemande. Auparavant, les États-Unis et la Communauté européenne, future Union européenne, avaient déjà approuvé la réunification. 

Le Traité deux plus quatre finit par être signé le 12 septembre 1990 par les ministres des Affaires étrangères à Moscou ; il réglementait le tracé des frontières et fixait le statut futur de l’Allemagne. Deux semaines plus tard, dans une déclaration, les vainqueurs renoncèrent  à leurs droits et responsabilités dans l’Allemagne encore occupée. Le gouvernement fédéral et le gouvernement de la RDA, élu librement en mars 1990, avaient déjà signé le 31 août 1990 le traité d’unification de l’Allemagne et fixé le cadre de la politique intérieure. Mais ce n’est qu’après la clarification des éléments de politique étrangère que le Traité deux plus quatre a permis que l’ancienne RDA adhère à la république fédérale d’Allemagne.    

L’Allemagne réunifiée et les trois puissances occidentales ratifièrent rapidement le Traité deux plus quatre. À Moscou, par contre, cela prit du temps et mena à un débat controversé au Soviet suprême jusqu’à ce que celui-ci ratifiât également le Traité le 4 mars 1991. Ce n’est qu’après la remise du document de ratification au ministre des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher le 15 mars 1991 que le Traité entra en vigueur.

© www.deutschland.de