L’enseignement de l’espace

La recherche spatiale profite aux terriens.

www.esa.int - ATV Reboost
www.esa.int - ATV Reboost

Le 20 juillet 1969 le monde entier retenait son souffle : Neil Armstrong et Edwin « Buzz » Aldrin étaient les premiers hommes à marcher sur la lune et plus d’un milliard de personnes suivaient en direct à la télévision « ce grand pas pour l’humanité ». La mission « Apollo 11 » avait permis aux Etats-Unis de gagner la course de l’espace et le 20 juillet a été proclamé « Journée mondiale de la recherche spatiale ». Cette recherche se consacre à l’exploration de l’espace, par exemple avec l’observation, le repérage et le sondage des corps célestes mais aussi a des expériences sur terre qui peuvent être adaptées aux conditions dans l’espace.    

Le Centre aérospatial allemand (DLR) est le participant allemand au réseau international de la recherche spatiale. Le DLR prospecte l’univers et est chargé des projets et de la réalisation de la navigation spatiale allemande. Les scientifiques du DLR étudient également la terre, mettent leurs connaissances à disposition au profit de la protection de l’environnement et développent des technologies écologiques pour l’alimentation en énergie, la mobilité, la communication et la sécurité. Qu’il s’agisse de changement climatique, de dégradation du sol, de biodiversité ou de catastrophes naturelles, la « vue du ciel » permet d’avoir une perception différente des défis auxquels l’homme sur terre est confronté.   

Les scientifiques peuvent par exemple, à partir de l’espace, observer l’évolution du niveau de la mer ou la surface de la forêt tropicale qui est abattue. C’est aussi à partir de l’espace qu’est établie la carte typographique de la répartition des gaz à effet de serre, qui sont liés directement à la déforestation. De plus, l’espace apporte aux hommes une aide pratique pour le quotidien. Selon Gerd Gruppe, membre du comité de direction du DLR, responsable de la gestion, « l’observation de la terre par des satellites contribue à ce que nous ayons une meilleure compréhension de notre environnement. Elle fait partie des nombreuses technologies spatiales qui nous sont utiles au quotidien : pour l’orientation des vététistes, la retransmission de matchs de football par satellite ou la cartographie pour les secouristes de catastrophe. »

Journée mondiale de la recherche spatiale le 20 juillet

www.dlr.de

www.esa.int

© www.deutschland.de