Les plus ingénieuses villes d’Allemagne

Là où les places de parking informent qu’elles sont libres et où des plans de ville indiquent les événements. Bienvenue au laboratoire urbain.

Reutlingen, Smart City : où se passe-t-il quelque chose d’intéressant ? L’application Smart-City donne des informations
Où se passe-t-il quelque chose d’intéressant ? dpa

Allemagne. Les rues indiquent les embouteillages, les poubelles préviennent lorsqu’elles sont pleines et les magasins communiquent leurs offres exceptionnelles aux passants à proximité. Cela relève encore de l’avenir ? Non, c’est déjà le nouveau monde à Reutlingen. Dans la ville de 114 000 habitants du Bade-Wurtemberg, on teste actuellement ces services, dans le cadre d’un projet de recherche. Pour cela, un réseau de capteurs a été installé dans le centre-ville. Selon Barbara Bosch, maire de la ville, « La liaison des données rend possible ces services innovateurs, afin d’augmenter la qualité de vie dans notre ville ». Cela permet de mieux gérer le flux de trafic et de vider les poubelles en cas de besoin. Et les citoyens profitent de ces offres sur mesure – à condition d’avoir téléchargé l’application correspondante.     

Les villes de Reutlingen et de Chemnitz en Saxe participent au projet de recherche « Smart Urban Services » du ministère fédéral de l’Education et de la Recherche. Il est suivi scientifiquement par l’Institut Fraunhofer de l’économie du travail et de l’organisation (IAO)  à Stuttgart et l’Institut de science du travail et de gestion technologique (IAT) de l’université de Stuttgart.

Les citoyens conçoivent la ville

A Chemnitz, le projet a d’autres priorités : des capteurs Bluetooth sur les feux de circulation et les lampadaires  enregistrent les mouvements. Un plan de la ville interactif, que l’on trouvera prochainement sur internet, les relie aux données sur les manifestations et montre ce qui se passe à Chemnitz. De plus, avec une application, les utilisateurs peuvent par exemple noter le confort de mobilité ou faire des suggestions pour des lieux de stations d’autopartage, de racks à vélos ou des sièges.    

Dans le cadre de ces deux projets, les communes attachent la plus grande importance à la protection des données. Celles qui ont été collectées sont rendues anonymes à plusieurs niveaux et ne permettent aucun recoupement avec une personne donnée.

Plus amples informations sur le projet « Smart Urban Services »

© www.deutschland.de