L’hydrogène vert du Maroc

La production du « nouveau pétrole » pose certaines questions encore sans réponse. Elles doivent être résolues avec le partenaire nord-africain.

 L’hydrogène vert pourrait transiter par le port de Hambourg.
L’hydrogène vert pourrait transiter par le port de Hambourg. dpa

Pour la transition énergétique, l’Allemagne mise sur l’hydrogène vert du Maroc. Dans le cadre de sa stratégie nationale sur l’hydrogène, le gouvernement fédéral y soutient la construction d’une installation produisant « le pétrole propre de demain » avec de l’énergie solaire. Mais comment parviendra cette source d’énergie durable en Allemagne ?

Le transport de l’hydrogène, un défi

Il existe différentes méthodes pour transporter ce gaz explosif, sous forme pure, liquide ou transformé en vecteurs d’hydrogène comme l’ammoniaque ou le méthane. « On ne sait pas encore laquelle de ces approches sera la plus économique », explique le Centre allemand d’aéronautique et d’aérospatiale dans un dossier en ligne. « Le transport d’hydrogène pur nous lance un grand défi », dit aussi la porte-parole du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

 L‘hydrogène vert doit être produit avec l‘énergie du plus grand complexe solaire au monde, situé à Ouarzazate, au Maroc.
L‘hydrogène vert doit être produit avec l‘énergie du plus grand complexe solaire au monde, situé à Ouarzazate, au Maroc.
dpa

Il est donc judicieux d’éviter au début de longs trajets à l’hydrogène. Cela peut se faire en le transformant en carburant synthétique, ce qui permettrait d’en remplir directement des avions ou des navires. « A moyen et à long terme, l’hydrogène pur pourra être importé en Europe et en Allemagne par navire ou par pipeline », explique la porte-parole du BMZ. On construit actuellement l’infrastructure nécessaire. Le port marocain de Tanger et celui de Hambourg ont convenu en octobre 2020 d’approfondir leur coopération. Le ministère fédéral de l’Environnement demande en la matière un transport si possible neutre en émission de CO2.

L’hydrogène vert du Maroc

Avec le soutien de l’Allemagne, le Maroc pourrait devenir un grand fournisseur international d’énergie durable. Le BMZ estime que le pays pourrait couvrir d’ici à 2030 entre 2 % et 4 % des besoins mondiaux en carburants et combustibles produits à partir d’hydrogène vert – appelés produits Power-to-X. Il faudrait pour cela augmenter sensiblement les capacités de production d’énergies durables.

On prévoit qu’une installation pilote produira d’abord à partir de 2025 quelque 10.000 tonnes d’hydrogène par an. Selon les indications, cela pourrait par exemple faire rouler 2.000 camions équipés de piles à combustible. On ne sait pas encore quelles quantités de cette source d’énergie durable arriveront en Allemagne. On étudie les options d’utilisation par le marché marocain tout comme les futures possibilités d’exportation vers l’Allemagne, dit le BMZ.        

© www.deutschland.de