Bosch inaugure une usine de puces à Dresde

A une époque où les semi-conducteurs se raréfient dans le monde, Bosch ouvre une nouvelle usine en Saxe. La production démarrera en juillet. Cela diminuera-t-il la tension sur le marché ?

Bosch eröffnet Chipfabrik in Dresden
dpa

Dresde (dpa) – Au cœur de la crise mondiale des puces, le groupe technologique Bosch soutient le site industriel que sont l’Allemagne et l’Europe avec une nouvelle usine de semi-conducteurs à Dresde. Selon l’entreprise, l’engagement dans la capitale de la Saxe est, avec un milliard d’euros, le plus gros investissement individuel dans l’histoire de la firme. Bosch veut lancer la production de l’usine dès le mois de juillet.

Lors de l’inauguration virtuelle le lundi 7 juin, la chancelière Angela Merkel (CDU) soulignait que « naguère, le pétrole était l’élixir d’une économie et, aujourd’hui, nous sommes plus tributaires que jamais des semi-conducteurs ». L’Allemagne et l’Europe doivent donc œuvrer à plus de souveraineté et rattraper l’Asie et les Etats-Unis dans cette technologie clé.

A Dresde, Bosch veut fabriquer des puces sur des plaquettes de 300 millimètres pour l’internet des objets et la construction automobile. L’usine fonctionne entièrement en réseau et en numérique. A long terme, quelque 700 emplois seront créés sur le site, ils sont actuellement au nombre de 250. « Ayant avancé le lancement de l’usine, nous contribuons à réduire un peu la tension sur le marché », a déclaré le patron de Bosch, Volkmar Denner, fasiant allusion à la pénurie de semi-conducteurs.

Nombre de constructeurs automobiles et de fabricants d’électronique sont aujourd’hui confrontés à la rareté des puces sur le marché. Cette rareté est due, entre autres, au boom de la demande en ordinateurs portables et autres produits informatiques pendant la pandémie du coronavirus. Les constructeurs automobiles en ont récemment beaucoup souffert.

Source : dpa, traduction : deutschland.de