Des politiciens accusent la Russie de torture envers Navalny

Des membres de la Commission des Affaires étrangères du Bundestag demandent l’examen de ses conditions de détention par le Comité européen pour la prévention de la torture.

Außenpolitiker werfen Russland Folterung Nawalnys vor
dpa

Berlin (dpa) – Dans une lettre à Alexeï Navalny, des membres de la Commission des Affaires étrangères du Bundestag parlaient de la « torture ciblée » de l’opposant russe emprisonné. Dans cette lettre, ils exprimaient leur reconnaissance et leur pleine solidarité à Navalny et expliquaient qu’ils suivaient avec beaucoup d’inquiétude les informations sur ses conditions de détention.

« Nous considérons que le traitement qui vous est infligé est une torture ciblée et, ainsi, qu’il est incompatible avec la Convention européenne sur la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants », peut-on lire dans cette lettre publiée sur les pages internet du député Manuel Sarrazin (Les Verts) et sur laquelle l’hebdomadaire « Spiegel » avait auparavant informé.

« Indépendamment de l’arbitraire et de l’illégalité des peines prononcées contre vous, nous demandons un examen de vos conditions de détention par le Comité européen pour la prévention de la torture », déclaraient les politiciens dans leur lettre.

Lors d’un procès très critiqué, Navalny a été condamné à plusieurs années de détention en camp pénitentiaire et a entamé une grève de la faim. L’été dernier, il avait survécu de peu à un attentat à la neurotoxine Novitchok. Ces derniers jours, Navalny s’est plaint d’une détérioration de sa santé.

Source : dpa, traduction : deutschland.de