La lutte contre le changement climatique

À Berlin, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, appelle à faire plus d’efforts au niveau mondial pour lutter contre le réchauffement planétaire.

Kampf gegen den Klimawandel
dpa

Berlin (dpa) – Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, voit les effets du réchauffement climatique comme un défi toujours plus important à l'échelle mondiale. Lors d'une conférence sur la transition énergétique le 9 avril 2019 à Berlin, le ministre a affirmé que le changement climatique aggrave les risques et représente une menace pour la paix et la stabilité de régions entières : « À cause du changement climatique, les sécheresses, les feux de forêts, les inondations et les phénomènes climatiques extrêmes surviennent plus souvent et avec plus d'intensité. » Dans de nombreux endroits du monde, des gens perdent leurs moyens de subsistance et sont contraints de fuir.

Heiko Maas a donc appelé à renforcer la coopération internationale en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Il a également évoqué les protestations grandissantes qui émanent de la société civile, en particulier chez les jeunes. Le ministre a souligné que cela fait longtemps que la politique climatique n'était plus uniquement synonyme de politique environnementale, mais qu'elle relève désormais d’une politique sociétale, au plus tard depuis l'apparition du mouvement « #fridaysforduture ».

Le ministre fédéral de l'Économie, Peter Altmaier, a déclaré qu'il est absolument nécessaire de faire avancer la transition énergétique, et a lui aussi appelé à un renforcement de la coopération internationale. Le ministre a également affirmé que l'Allemagne joue un rôle de pionnier en matière de transition énergétique. Heiko Maas a également déclaré que le coup d'envoi de la fin de l'ère des énergies fossiles est donné. Il faut désormais investir massivement dans des énergies renouvelables compétitives.

Selon une étude de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables, les besoins mondiaux en électricité peuvent être largement couverts, jusqu'à 86 %, par les énergies renouvelables d'ici à 2050. D'immenses investissements sont nécessaires pour atteindre cet objectif. Plus d'un milliard de véhicules électriques devraient circuler dans le monde, il faudrait renforcer l'utilisation du chauffage électrique et développer les technologies de l'hydrogène durable. Celui-ci pourrait remplacer le kérosène et le pétrole dans les transports aérien et maritime. Il est nécessaire de transformer en profondeur le secteur de l'énergie pour atteindre les objectifs climatiques internationaux.

Sources : dpa ; traduction : deutschland.de