La nouvelle équipe gouvernementale se dessine peu à peu

Les objectifs du nouveau gouvernement fédéral sont définis. Il s‘agit maintenant de composer l’équipe gouvernementale.

Das neue Regierungsteam zeichnet sich ab
dpa

Berlin (dpa) – Qui deviendra quoi dans la coalition des trois partis ? Le FDP a déjà annoncé son équipe gouvernementale, les Verts le font jeudi. Pour le SPD, cela peut encore durer. Mais certains postes sont déjà attribués :

Chancelier : l’actuel ministre des Finances et vice-chancelier Olaf Scholz (SPD) doit être élu chancelier par le Bundestag dans la semaine du 6 décembre.

Finances : le chef du FDP Christian Lindner obtient ce poste important au gouvernement mais ne sera pas vice-chancelier.

Transports et Numérique : le secrétaire général du FDP, Volker Wissing, dirigera le ministère des Transports.

Justice : ce ministère sera dirigé par le premier secrétaire du groupe parlementaire du FDP au Bundestag, Marco Buschmann.

Education et Recherche : Bettina Stark-Watzinger, secrétaire du groupe parlementaire du FDP, est pressentie pour ce poste.

Ce qui semble sûr : 

Chef de la Chancellerie : il semble assuré que Wolfgang Schmidt (SPD), compagnon de route de longue date et ami d’Olaf Scholz, assumera ces fonctions essentielles.

Travail et Affaire sociales : Hubertus Heil (SPD) sera le seul ministre à conserver son poste.

Economie et Protection du climat : le chef des Verts Robert Habeck est pressenti pour gérer ce grand thème des Verts. Habeck sera aussi très certainement vice-chancelier.

Ce qui semble très probable :

Affaires étrangères : la cheffe des Verts Lena Baerbock sera vraisemblablement ministre des Affaire étrangères et s’occupera de la politique climatique globale.

Intérieur et Territoires : l’actuelle ministre de la Justice Christine Lambrecht (SPD) est favorite pour ce poste. 

Ce qui n’est pas encore déterminé :

Dans la soirée du mercredi, l’attribution de trois ministères n’était pas encore tranchée chez les Verts : 

- Famille, Personne âgées, Jeunesse et Condition féminine
- Environnement, Protection de la nature, Sûreté nucléaire et Protection des consommateurs
- Agriculture et Alimentation

Les candidats potentiels sont les chefs actuels du groupe parlementaire Katrin Göring-Eckardt et Anton Hofreiter, l’ancienne secrétaire générale du parti Steffi Lemke et l’ex-chef du parti Cem Özdemir, élu au Bundestag avec un résultat spectaculaire de 40 % des voix.

Au SPD, les questions en suspens sont encore plus nombreuses :

Défense : ce ministère a été attribué – ce fut une surprise – aux socio-démocrates pendant les négociations sur la coalition. On affirme que le secrétaire général du SPD Lars Klingbeil s’intéresse de près à la direction de l’armée allemande.

Santé : la personnalité la plus évidente pour ce ministère serait le spécialiste de la santé du SPD, Karl Lauterbach, qui fait preuve depuis le début de la pandémie d’une présence médiatique supérieure à celle des responsables politiques.

Construction : une candidate à ce poste est l’actuelle ministre de l’Environnement Svenja Schulze.

Coopération économique pour le Développement : Bärbel Kofler, l’actuelle chargé des droits de l’homme auprès du ministère des Affaires étrangères, est pressentie pour ce poste.

Source : dpa, traduction : deutschland.de