La technologie laser à la conquête de l'univers

Les entreprises allemandes sont à la pointe de la transmission de données par laser.

Laser-Technik für das Weltall
dpa

Munich (dpa) – La croissance exponentielle des volumes de données rend leur transmission par radio de plus en plus compliquée. La technologie laser est en passe de supplanter ce système de transmission qui atteint aujourd'hui ses limites. Plusieurs entreprises allemandes jouent un rôle moteur dans le développement de ce procédé. 

L'avantage principal des rayons laser est qu'ils sont dotés d'une plus grande capacité de transmission de données. Le record mondial de transmission par radio est de 36 gigabits par seconde, alors qu'avec le laser, des chercheurs du Centre aéronautique et aérospatial (Deutscher Luft- und Raumfahrtzentrum, DLR) d'Oberpfaffenhofen, près de Munich, sont parvenus à atteindre un volume presque cinq fois supérieur : 1,7 terabit par seconde. « Il y a une limite physique en radiotransmission, alors qu'avec le laser, la fréquence est nettement plus élevée », indique Wolfram Peschko, le PDG de Mynaric AG, une société spin-off du DLR. La start-up munichoise poursuit un projet ambitieux, qui suscite déjà l'intérêt de Facebook, Google et SpaceX, l'entreprise de vol spatial lancée par Elon Musk, le fondateur du constructeur de voitures électriques Tesla. 

La quantité globale de volumes de données transmis augmente de manière exponentielle. « Le besoin est actuellement de 10 gigabits par seconde. Dans quelques années, il s'agira sans doute de 100 gigabits », estime Wolfram Peschko. Les systèmes de communication par laser ont en outre l'avantage d'être bien moins onéreux que ceux qui utilisent la fibre optique.

L'industrie joue un rôle moteur dans la demande de capacités plus élevées, indique Wolfram Peschko : « Les personnes avec qui nous sommes en contact veulent mettre en place ces systèmes d'ici à 2025 ».

Source : dpa ; traduction : deutschland.de