L’adieu au retrait

Lors de sa première visite officielle, le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, annonçait le stationnement de troupes supplémentaires en Allemagne et félicitait le gouvernement fédéral. 

Abschied vom Abzug
dpa

Berlin (dpa) – A l’automne, les Etats-Unis augmenteront de 500 soldats leurs troupes en Allemagne, prenant ainsi un nouveau tournant. L’été dernier, l’ancien président Donald Trump voulait retirer 12.000 des près de 35.000 soldats américains stationnés en Allemagne. Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a, lui, annoncé le stationnement de troupes supplémentaires dans les villes de Wiesbaden et de Darmstadt, dans la Hesse, lors de sa première visite officielle à Berlin ce mardi 13 avril.

« Ces troupes renforceront la dissuasion et la défense en Europe », a-t-il dit. Cette décision est un message adressé à l’Otan et un signe d’estime à ce partenaire dans l’Alliance qu’est l’Allemagne. Son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer parlait d’un « signe de relation forte ».

M. Austin a utilisé des termes très différents de ceux du gouvernement précédent sur le thème des dépenses pour la défense, remerciant même Mme Kramp-Karrenbauer (CDU) des progrès réalisés par l’Allemagne. Il a également loué la participation allemande aux missions militaires internationales, commela mission  en Afghanistan.

M. Austin a rappelé qu’il a été lui-même stationné en Allemagne en tant que soldat. Selon ses indications, la cyberdéfense et la guerre électronique doivent en outre être renforcées avec l’augmentation des troupes. La capacité de déplacer rapidement des troupes pour défendre des alliés européens sera également « sensiblement améliorée ». Les soldats seront envoyés en Allemagne pour prévenir les conflits et, « si nécessaire, pour se battre et vaincre », a dit M. Austin.

Source : dpa, traduction : deutschland.de