« L’Airbus des batteries »

L’alliance franco-allemande pour l’utilisation d’hydrogène ménageant le climat prend forme.

Deutsch-französische Zusammenarbeit in der Wasserstofftechnik
dpa

Paris (dpa) – Pour Paris, la coopération franco-allemande dans la technologie de l’hydrogène prend maintenant des formes concrètes. Un projet commun sera lancé d’ici à la fin de l’année, a indiqué le palais de l’Élysée le 13 octobre au soir à Paris. Cette annonce a été précédée par un dialogue sur la technologie au cours duquel la chancelière allemande Angela Merkel (CDU), le président français Emmanuel Macron et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ont débattu en visioconférence.

Le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, qui a également participé à la conférence, envisageait déjà cette coopération le mois dernier. Sur le long terme, la France veut investir 7 milliards d’euros dans la technologie de l’hydrogène, l’Allemagne prévoit, elle, un investissement de 9 milliards d’euros. Paris prend pour modèle la création d’une production européenne de batteries – ce projet de plusieurs milliards a été lancé à grande échelle par la France et l’Allemagne. M. Macron parle déjà d’un « Airbus des batteries ».

Selon la volonté de la Commission européenne à Bruxelles, l’utilisation d’hydrogène ménageant le climat doit s’étendre fortement pour faire avancer la transition énergétique.