Le prix de la viande doit augmenter

La consommation de viande fait l’objet d’un débat en Allemagne – également du fait de l’environnement. Dans les abattoirs la production a diminué.

Fleisch soll teurer werden
dpa

Wiesbaden (dpa) – La consommation de viande fait l’objet d’un débat – également pour des raisons environnementales. De plus, on envisage une taxation plus élevée de la viande : des politiciens spécialisés en agriculture du SPD, parti au pouvoir, et des verts dans l’opposition se sont prononcés mercredi pour que la TVA pour la viande, actuellement  au taux réduit de 7 pour cent, passe au taux plein de 19 pour cent. Des politiciens des partis au pouvoir CDU/CSU se sont également déclarés ouverts à l’idée que le prix de la viande augmente. Les revenus générés devraient alors être affectés uniquement à l’amélioration des conditions d’élevage.

L’élevage de bétail est considéré comme l’une des principales sources de gaz à effet de serre néfaste au climat. 

Les abattoirs en Allemagne ont produit au premier semestre 2019 nettement moins de viande qu’à la même époque de l’année précédente. Selon l’Office allemand de la statistique à Wiesbaden, la quantité de viande, y compris celle de volaille, a diminué de 2,6 pour cent pour atteindre 3,9 millions de tonnes. Selon ces chiffres, 29,4 millions de porcs, bovins, moutons, chèvres et chevaux ont été abattus au cours des six premiers de l’année 

La production de viande de porc qui représente environ les deux tiers de l’ensemble de la production de viande est passée à 2,6 millions de tonnes – soit une diminution de 3,7 pour cent. On a abattu 1,2 million d’animaux en moins. 

Par contre, la production de viande bovine est passée à 543 000 tonnes, augmentant légèrement de 0,7 pour cent. On a certes abattu quelque 21 000 animaux de moins mais le poids d’abattage des bovins a augmenté. La quantité de viande de volaille produite (786 800 tonnes) a baissé de 0,7 pour cent.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de