Les premiers secours arrivent à Beyrouth

L’Agence fédérale de secours technique doit évaluer les dommages subis par les bâtiments et localiser et sauver les personnes ensevelies.

Erste Hilfe für Beirut rollt an
dpa

Beyrouth (dpa) – L’aide de l'Allemagne pour les victimes de l'explosion dévastatrice arrive à Beyrouth. L'Agence fédérale de secours technique (THW) a envoyé ses premiers secours : à la demande du gouvernement fédéral, une équipe de l'Unité de déploiement rapide pour le sauvetage à l'étranger (SEEBA) ainsi qu’une équipe de soutien pour l'ambassade sont parties mercredi soir pour le Liban, selon ce qu'a indiqué l'organisation jeudi. « Sur place, nos équipes d’intervention vont, entre autres, explorer et évaluer la situation, localiser et sauver les personnes ensevelies, évaluer les dommages subis par les bâtiments et apporter un soutien à l’ambassade » a déclaré Sabine Lackner, vice-présidente de THW.   

Selon les données officielles, mardi à Beyrouth, au moins 135 personnes sont décédées et environ 5 000 autres ont été blessées. On suppose que d’autres personnes disparues se trouvent sous les décombres. On estime que jusqu’à 250 000 habitants ont perdu leur domicile.

L’Allemagne propose également au Liban une importante mission d’aide de la Bundeswehr. Pour cela, elle met à disposition l’Airbus 310 « MedEvac » de l’armée de l’air, équipé pour le transport de grands blessés. Jeudi, on a examiné la possibilité d’installer le centre de sauvetage aérien de la Bundeswehr – une installation médicale mobile. Dans un bref délai, une équipe de reconnaissance des services sanitaires de la Bundeswehr doit se rendre à Beyrouth en avion et examiner la situation sur place. Il est également envisagé de transférer de Chypre à Beyrouth la corvette « Ludwigshafen am Rhein » qui fait partie de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).  

Source : dpa ; traduction : deutschland.de

© deutschland.de / dpa