L’Etat réalise un excédent de plusieurs milliards

Fin 2019 l’économie allemande est au point mort. L’Etat peut cependant encaisser plus d’argent qu’il n'en dépense.

Staat erzielt Milliarden-Überschuss
dpa

Wiesbaden (dpa) – La propagation du nouveau coronavirus touche l'Allemagne à une période de fléchissement. La plus grande économie de l’Europe s'est essoufflée à la fin de l'année 2019. Au quatrième trimestre, le produit intérieur brut a stagné par rapport à celui du trimestre précédent. Mardi, l’Office fédéral de la statistique a confirmé les chiffres provisoires. De ce fait, l'Allemagne aborde l’année en cours sans impulsions significatives.

Malgré le ralentissement de la conjoncture, les caisses publiques sont bien remplies. Grâce à la bonne situation persistante sur le marché du travail, les cotisations sociales et les impôts ont afflué et ont apporté des milliards dans les caisses publiques. Parallèlement, la politique monétaire ultra-libre menée par la Banque centrale européenne (BCE) et critiquée essentiellement en Allemagne a permis un allègement. Le faible taux des intérêts permet à l'Etat de s'endetter à moindre coût. L'Office fédéral de la statistique chiffre à un total de 49,8 milliards d’euros (62,4 milliards l’année précédente) l’excédent de l’Etat, des Länder, des communes et des caisses de sécurité sociale.

L’année dernière, l'excédent représentait 1,4 pour cent du produit intérieur brut, contre 1,9 pour cent l'année précédente. Le dernier déficit de la plus grande économie de l'Europe remonte à 2011.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de