L’intégration dans le marché du travail

Selon une étude, environ la moitié des réfugiés en Allemagne a un contrat de travail.

Integration in den Arbeitsmarkt
dpa

Nuremberg (dpa) – Près de la moitié des réfugiés venus en Allemagne depuis 2013 a un travail régulier cinq ans après leur arrivée. Tel est le résultat d’une étude que l’Institut de recherche sur les métiers et le marché de l’emploi (IAB), à Nuremberg, a publié le 4 février. « L’intégration dans le marché du travail est ainsi un peu plus rapide que pour les réfugiés arrivés plus tôt », écrivent Herbert Brücker, Yuliya Kosyakova et Eric Schuss dans leur étude.

Plus des deux tiers des réfugiés ayant un emploi travaillent à temps plein. Mais la différence est importante entre les hommes et les femmes : seules 29 % des femmes travaillent cinq ans après leur arrivée en Allemagne, alors que ce pourcentage est de 57 % chez les hommes. Selon l’étude, la majorité des réfugiés salariés a un emploi qualifié, 44 % ont un emploi d’auxiliaire. Pour les réfugiés ayant fui les guerres dans les Balkans et arrivés dans les années 1990, le taux d’emploi après cinq ans est un peu plus faible, se situant à 44 %.

Source : dpa, traduction : deutschland.de