L’obligation de se faire vacciner en débat

En raison d’un taux de vaccination comparativement faible et de la hausse du nombre d’infections au coronavirus, la question de la vaccination obligatoire devient toujours plus pressante en Allemagne.

Debatte über allgemeine Impfpflicht
dpa

Berlin (dpa) – Face au nombre dramatique d’infections au coronavirus, un débat sur une obligation générale de se faire vacciner se fait toujours plus pressant. Il nous faut commencer à y réfléchir, demande Karl Lauterbach, spécialiste de la santé du SPD. « Je ne l’exclurais plus et tends à dire que, même si cela ne nous aide pas dans l’immédiat, nous devons aborder le sujet de la vaccination obligatoire. » Plusieurs représentants de la CDU/CSU se montraient également ouverts à la vaccination obligatoire, dont le ministre-président du Schleswig-Holstein Daniel Günther (CDU) et le chef du gouvernement bavarois Markus Söder (CSU).

Après l’Association professionnelle des pédiatres, le président de la Fédération de la protection des enfants Heinz Hilgers s’est exprimé en faveur de la vaccination obligatoire pour les adultes si le taux de vaccination ne devait pas augmenter sensiblement d’ici au printemps. « Personnellement, je pense que l’on devrait discuter de la vaccination obligatoire pour les adultes et l’adopter au printemps si le taux de vaccination reste aussi faible, dit M. Hilgers. Cela protègerait aussi les enfants. ».

Lothar Wieler, le président du Robert Koch-Instituts, temporise. La vaccination obligatoire est « un moyen que personne ne souhaite – et là je partage l’avis de l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé), dit-il. Personne, vraiment personne n’aimerait que la vaccination soit obligatoire. (...) Mais quand on a tout essayé, l’OMS estime qu’il faut réfléchir à la vaccination obligatoire. »

Ce débat se déroule dans un contexte où le taux de vaccination est, selon les experts, trop faible en Allemagne. Mais le rythme de la vaccination a récemment augmenté, notamment la demande en injections de rappel. Le niveau des infections a terriblement augmenté ces dernières semaines, l’incidence des infections sur sept jours atteignant chaque jour un nouveau record.

Source : dpa, traduction : deutschland.de