M. Altmaier au Cebit

L’Allemagne doit devenir un « digitalland leader », a dit M. Altmaier avant l’ouverture du salon

Altmaier auf Cebit
dpa

Hanovre (dpa) – Le salon du numérique Cebit (du 11 au 15 juin) a ouvert ses portes au grand public le 12 juin. Le ministre fédéral de l’Economie Peter Altmaier a fait une visite inaugurale des différents halls de ce salon totalement restructuré. La veille, il y avait eu une journée de conférences. « Nous voulons nous battre pour obtenir une place de „digitalland leader„ », a déclaré M. Altmaier dans la soirée. Il faut pérenniser le modèle performant des économies occidentales.

Les débats sur les risques sont importants mais ne doivent pas provoquer le départ des esprits créatifs et de leurs idées, estime M. Altmaier, faisant allusion aux start-ups innovantes. Les scientifiques et les chercheurs éminents doivent aussi recevoir des incitations pour travailler en Europe. « Sinon, nous ne gagnerons pas cette compétition », a-t-il dit. L’Europe doit leur offrir un havre.

Achim Berg, le président de Bitkom, a déclaré : « Si le monde politique nous laisse faire, nous pouvons réaliser des merveilles. » L’impression en 3D, par exemple, ne modifiera pas seulement la production, elle fera aussi revenir des emplois dans une Allemagne qui est en tête dans de nombreux domaines du numérique. Mais il est important d’accompagner aussi les collaborateurs dans ce développement et de prendre les orientations à une date précoce. Le protectionnisme n’est pas une solution, la numérisation est affaire d’échange et de participation.

Le ministre-président de Basse-Saxe, Stephan Weil, a souligné, faisant allusion aux 400 start-ups présentes au salon, que « le Cebit a le potentiel de devenir la plus grande réunion de start-ups au monde ». Le salon est l’une des plus grandes plateformes de discussion sur le numérique.

Source : dpa, traduction : deutschland.de