M. Steinmeier au sommet de l’Initiative des trois mers

Selon le président fédéral Steinmeier, l’Initiative des trois mers réunissant douze pays d’Europe centrale et orientale est plus importante que jamais.

Steinmeier bei Gipfel der Drei-Meere-Initiative
picture alliance/dpa

Riga (dpa) - Selon le président fédéral Frank-Walter Steinmeier, l’Initiative des trois mers réunissant douze pays d’Europe centrale et orientale est plus importante que jamais. La volonté de développer l’espace entre la Baltique, l’Adriatique et la mer Noire et de l’interconnecter « pouvait peut-être paraître assez abstraite dans le passé », dit M. Steinmeier lors du sommet de l’Initiative à Riga.

Avec la guerre d’agression menée par la Russie en Ukraine, la nécessité de l‘initiative est également devenue évidente à ceux qui la considéraient avec une certaine indifférence jusque-là : « Nous devons accroître notre capacité de résistance commune dans différents domaines. » Cela concerne surtout l’approvisionnement énergétique, les infrastructures et les capacités numériques. Tous ces domaines sont touchés par la guerre d’agression menée par la Russie en Ukraine. L’Allemagne n’en est pas membre à part entière, elle n’est que partenaire de cette initiative créée en 2015.

Celle-ci réunit les pays baltes que sont l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, les pays de Visegrad que sont la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie et la Hongrie, les pays de la mer Noire que sont la Bulgarie et la Roumanie, les pays riverains de l’Adriatique que sont la Slovénie et la Croatie ainsi que l’Autriche. M. Steinmeier a indiqué que la Pologne a proposé d’inviter l’Ukraine à l’Initiative des trois mers, parallèlement à son rapprochement avec l’Union européenne.

Source : dpa, traduction : deutschland.de