« Moscou devrait troquer la provocation pour la coopération »

Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, demande à ce que la Russie fournisse plus d'informations et soit ouverte à une discussion au sujet du déploiement de ses troupes le long de la frontière ukrainienne.

„Moskau sollte von Provokation auf Kooperation umschalten“
dpa

Bruxelles (dpa) - Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, demande à ce que la Russie fournisse plus d'informations et soit ouverte à une discussion au sujet du déploiement de ses troupes le long de la frontière ukrainienne. « Il y a encore une chance que la Russie respecte les engagements qu'elle a pris en matière transparence au sujet des mouvements militaires », a déclaré lundi le social-démocrate en marge d'une vidéoconférence réunissant les ministres des Affaires étrangères de l'UE portant sur la récente aggravation du conflit en Ukraine. « Moscou devrait troquer la provocation pour la coopération. »
La semaine dernière, l'Allemagne avait déjà critiqué le fait que la Russie n'avait pas fourni suffisamment d'informations au sujet du déploiement de ses troupes par le biais d'un mécanisme de consultation de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et que Moscou refusait de mener des discussions directes.
Heiko Maas n'a pas évoqué les demandes de menaces de sanctions de l'UE contre la Russie. Le ministre a déclaré qu'il considérait que le rôle de l'Union européenne consistait à « promouvoir partout et des deux côtés un arrêt des provocations et de l'aggravation de la situation ». C'est pour cette raison que Moscou se voit offrir la possibilité d'utiliser l'UE et le « format Normandie » en réunissant des représentants de l'Allemagne, de la France, de l'Ukraine et de la Russie pour discuter de « mesures permettant de restaurer la confiance et de désamorcer la situation ».


Source : dpa, traduction : deutschland.de