Ouverture du Dialogue de Petersberg

Ces entretiens internationaux informels à Berlin sur la protection du climat permettent de préparer la Conférence de l’ONU sur le climat (COP25) au Chili.

Start des Petersberger Klimadialogs
dpa

Berlin (dpa) – Lors de l’ouverture des entretiens internationaux sur la protection du climat à Berlin, la ministre fédérale de l’Environnement Svenja Schulze a demandé pour l’Allemagne une « loi performante sur le climat » dès cette année. Prélever un impôt sur les émissions de gaz à effet de serre tel que le CO2, comme en discute actuellement le gouvernement fédéral, n’est « qu’un instrument » dans tout un ensemble de mesures.

Les ministres fédéraux dont les administrations doivent contribuer à réduire les émissions de CO2 – comme celui des Transports, de l’Industrie et de l’Agriculture – se réunissent au « conseil pour le climat ». Ce conseil discutera cet été d’un prix pour le CO2, avec par exemple un impôt sur les émissions de CO2. La grande coalition gouvernementale veut adopter une loi sur la protection du climat en 2019.

Une nouvelle phase commence pour la protection internationale du climat en 2019, a dit Mme Schulze. Demain, ce sera moins la négociation de règles mais la coopération et la réalisation des objectifs d’économie de CO2 qui en constitueront l’essentiel. La communauté internationale « est loin d’avoir pris l’orientation nécessaire », a-t-elle averti.

Le Dialogue de Petersberg sur le climat se déroule pour la dixième fois. Ces entretiens informels réunissant trois douzaines de ministres du monde entier chargés de protéger le climat permettent de faire avancer les négociations sur le climat entre les Sommets de l’ONU. Cette année, le Chili est co-hôte de ces entretiens. C’est en effet dans ce pays que se déroulera le prochain sommet en décembre.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de