Pour une solution politique en Libye

La longue crise libyenne s’est encore aggravée. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, tente de calmer le jeu avec ses partenaires européens.

Für politische Lösung in Libyen
dpa

Bruxelles (dpa) – Comme l’indiquaient les diplomates européens, Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, voulait rencontrer Fayez el-Sarraj, le chef du gouvernement libyen reconnu à l’international, le 8 janvier à Bruxelles pour tenter de mettre fin à la violence en Libye. Une rencontre entre Fayez el-Sarraj et le président du Parlement européen, David Sassoli, était également prévue ce jour-là.

Dès le 7 janvier, M. Maas avait annoncé une tentative d’arbitrage. Avec ses partenaires européens, il avait « convenu d’avoir également des entretiens à partir du 8 janvier avec les parties libyennes pour créer les conditions favorisant une solution politique en Libye », déclarait hier ce membre du SPD après une rencontre avec ses homologues européens à Bruxelles.

Dans le cadre du « processus de Berlin », le gouvernement fédéral s’efforce depuis des mois de trouver une solution politique en Libye. Après leur rencontre à Bruxelles, les participants annonçaient leur soutien en la matière dans une déclaration commune. Celle-ci demande un cessez-le-feu immédiat, un strict respect de l‘embargo sur les armes vers la Libye et la fin des ingérences extérieures.           

Source : dpa, traduction : deutschland.de