Régions agricoles : la nature en danger

Un nouveau rapport sur les espaces naturels en Allemagne dresse un constat en demi-teinte sur l'état de conservation des espèces animales et végétales et des habitats naturels.

Die Natur leidet in landwirtschaftlichen Regionen
dpa

Berlin (dpa) – Trop d'engrais, trop de pesticides, des immenses champs créant des paysages uniformes... En Allemagne, l'agriculture intensive prive de plus en plus d'animaux de leur habitat naturel. La disparition des prairies et des prés a de lourdes conséquences sur l'environnement, a mis en garde Svenja Schulze. La ministre de l'Environnement allemande a présenté mardi à Berlin les résultats d'un vaste rapport sur les espaces naturels en Allemagne.

Selon ce rapport, 63 pour cent des animaux et des plantes, ainsi que 69 pour cent des types d'habitats naturels définis par la directive Habitats-Faune-Flore de l'Union européenne sont en mauvais état de conservation ou dans un état de conservation insuffisant. Les zones particulièrement concernées sont les surfaces agricoles, les lacs, les zones marécageuses, les mers et les côtes. La directive Habitats-Faune-Flore protège les animaux, les plantes et les habitats naturels. Il existe une directive spécifique pour les oiseaux. Ce rapport, qui ne paraît que tous les six ans, permet à la Commission européenne de rendre des comptes sur l'application de ces deux directives.

Le rapport rassemble des données collectées par les autorités et par des écologistes au cours des six dernières années. Les experts observent néanmoins des progrès en termes de protection de la nature dans les forêts, dans certains villages et villes, ainsi que dans la renaturation des fleuves et des rivières.

 

biodiversity

 

Source : dpa ; traduction : deutschland.de