Scholz défend les livraisons d'armes

Le chancelier allemand a déclaré dans sa déclaration gouvernementale au Bundestag que les livraisons d'armes servaient à "repousser l'attaque et à mettre fin à la violence".

Scholz verteidigt Waffenlieferungen
picture alliance/dpa

Berlin (dpa) - Lors de sa déclaration gouvernementale au Bundestag ce jeudi, le chancelier allemand Olaf Scholz (SPD) a défendu sa récente décision de livrer des armes lourdes à l'Ukraine, sujette à controverse en Allemagne. « Aider un pays brutalement attaqué à se défendre, ce n'est pas attiser la guerre. C'est au contraire contribuer à repousser l'attaque et donc à mettre fin à la violence le plus rapidement possible ».

Olaf Scholz a promis de continuer à soutenir l'Ukraine en lui fournissant des équipements militaires et en l'aidant à reconstruire le pays après la guerre. Le chancelier allemand a également déclaré, à l'intention du président russe Vladimir Poutine, que l'Ukraine ne se laisserait pas dicter les conditions d'un cessez-le-feu : « Il n'y aura pas de diktat de paix ».

Le gouvernement allemand a récemment autorisé la livraison d'armes lourdes à l'Ukraine. Les voix s'élevant contre cette décision estiment que cela pourrait contribuer à l'escalade de la guerre. Olaf Scholz a contesté ce point de vue. Le gouvernement allemand soutient l'Ukraine de manière « réfléchie, mesurée et étroitement coordonnée au niveau international », a souligné le chancelier allemand. Des armes légères de type lance-grenades antichars et missiles antiaériens ont déjà été envoyées en Ukraine en grande quantité.

Source : dpa, traduction : deutschland.de