Un nouveau risque pour les entreprises

Par rapport à l’année précédente, les pandémies ont sauté de la 17e à la 2e place des risques pour les entreprises dans le nouveau baromètre des risques établi par Allianz.

Neue Gefahr für Unternehmen
dpa

Unterföhring (dpa) – La crise du coronavirus a fondamentalement changé la conscience des risques de nombreux managers dans le monde : dans le nouveau baromètre des risques établi par Allianz, les pandémies ont sauté de la 17e à la 2e place par rapport à l’année précédente. C’est ce qu’ont déterminé les spécialistes de l’assureur industriel AGCS, qui appartient au groupe munichois Allianz, lors de leur enquête annuelle réalisée auprès de 2769 experts des risques en tous genres pour les entreprises dans 92 pays. Selon cette enquête, les interruptions d’exploitation viennent en première place, puis, après les pandémies, le piratage informatique vient à la 3e place dans le classement des risques pour les entreprises.

« L’interruption de l’exploitation, les pandémies et les cyberattaques sont aujourd’hui fortement liées entre elles et montrent la vulnérabilité croissante de notre monde en réseau hautement globalisé », dit le patron d’AGCS, Joachim Müller. Au printemps, la crise du coronavirus a provoqué la fermeture des usines dans de nombreux pays et interrompu les chaînes logistiques, très ramifiées. En outre, les cybercriminels ont profité de la crise pour augmenter leurs attaques. Les experts de l’AGCS parlent donc du « trio de la Covid-19 » en tête des risques pour les entreprises.