Un nouvel élan pour les négociations d'adhésion à l'UE

Le chancelier allemand Olaf Scholz s'est rendu dans plusieurs pays des Balkans occidentaux dans le but de donner un nouvel élan aux négociations d'adhésion à l'UE.

Neuer Schwung für EU-Beitrittsverhandlungen
picture alliance/dpa

Skopje (dpa) – À l'issue de son séjour dans les Balkans occidentaux, le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé à une ouverture immédiate des négociations d'adhésion à l'UE avec la Macédoine du Nord. Cela va faire bientôt 20 ans que ce pays attend d'être intégré à l'Union européenne. « Les négociations d'adhésion promises il y a deux ans doivent maintenant commencer. Je vais faire mon possible pour cela », a déclaré Olaf Scholz. « Mon souhait est que cela avance ».

La Macédoine du Nord et la Bulgarie étaient les deux dernières étapes du voyage de deux jours du chancelier dans les Balkans occidentaux, durant lequel il était question de l'adhésion à l'UE de six pays de la région au total : en sus de la Macédoine du Nord, le Monténégro, l'Albanie, la Serbie, le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine sont également candidates. Tous ces pays ont reçu la promesse en 2003 de devenir un jour membres de l'UE.

Olaf Scholz veut désormais lancer une nouvelle dynamique et relancer le processus dit de Berlin avec les candidats à l'adhésion à l'UE : « Tout le monde m'a demandé de le faire. Nous allons répondre à cette demande ». Le chancelier allemand a également observé chez de nombreux autres États membres de l'UE une volonté nouvelle « de soutenir plus activement cette voie des Balkans occidentaux vers l'Union européenne que cela n'a été le cas pendant de nombreuses années » depuis que la Russie est entrée en guerre contre l'Urkraine.