Un soutien pour un tribunal spécial sur la guerre d’agression contre l’Ukraine

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock s’est exprimée en faveur de la création d’un tribunal spécial pour que les dirigeants russes rendent des comptes.

Unterstützung für Sondertribunal zu Angriffskrieg gegen die Ukraine
picture alliance/dpa

La Haye (dpa) - La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock veut que les dirigeants russes rendent des comptes devant un tribunal spécial international pour la guerre d’agression contre l’Ukraine. « Nous soutenons le souhait des Ukrainiens de créer un tribunal spécial pour la guerre d’agression de la Russie avec un soutien international », a dit Mme Baerbock lors de sa visite à la Cour pénale internationale à La Haye.

La ministre s’est déclarée en faveur d’un examen du soupçon de génocide face aux attaques russes en Ukraine. « Face à cette brutalité, face aux crimes de guerre et aux crimes systématiques, face aux crimes contre l’humanité, nous devons examiner dans quelle mesure cela prend la forme d’un génocide », dit-elle. Les attaques sur le réseau électrique pourraient provoquer la mort de faim ou de froid de centaines de milliers de personnes.

Mme Baerbock proposait également une réforme du droit pénal international pour combler un vide juridique. A moyen terme, les bases juridiques de la Cour pénale internationale à La Haye devraient être adaptées pour que l’acte constitutif de guerre d’agression puisse être entièrement poursuivi. Un tribunal spécial n’est « pas la solution idéale, pour moi non plus », reconnaît la ministre des Affaires étrangères. « Mais nous avons besoin de cette solution particulière parce que notre droit international a effectivement un vide juridique ». On a actuellement besoin d’un message très clair afin que les dirigeants russes (...) et, ainsi, tous les autres dans le monde comprennent qu’une guerre d’agression ne reste pas impunie. ».