Une conférence sur la Lybie à Berlin

Angela Merkel organise un sommet sur la Lybie à Berlin ce dimanche, auquel participera le président russe Vladimir Poutine. Le président américain Donald Trump pourrait également s'y rendre.

Angela Merkel, Heiko Maas
dpa

Moscou/Berlin (dpa) – Après l'échec des négociations autour d'un accord de cessez-le-feu en Lybie qui se sont tenues en janvier à Moscou, un sommet aura lieu à Berlin le 19 janvier 2020 pour tenter de trouver une issue à la guerre civile. Le gouvernement allemand a annoncé mardi que la chancelière allemande, Angela Merkel, avait invité la communauté internationale à participer à une conférence sur la Lybie qui se tiendra à Berlin ce dimanche. Après consultation du secrétaire général de l'ONU, António Guterres, ce sommet réunira les cheffes et les chefs d'État et de gouvernement.

La guerre civile qui fait rage en Lybie a débuté en 2011, depuis la chute du général Mouammar Kadhafi, qui avait été soutenue par les pays occidentaux. La Turquie soutient l'homme d'État Fayez el-Sarraj, dont le gouvernement est reconnu par la communauté internationale, tandis que la Russie – et avec elle l'Égypte, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis – apporte son soutien au maréchal Haftar. Ce dernier a pris le contrôle de vastes territoires du pays. L'an dernier, il a lancé une offensive visant Tripoli, la capitale de la Lybie.

Selon les informations transmises par le gouvernement allemand, les pays qui participeront à la conférence sont les États-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, les Émirats arabes unis, la Turquie, la République du Congo, l'Italie, l'Égypte et l'Algérie. La participation de Donald Trump au sommet n'a pas encore été confirmée. Le président russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron devraient tous les deux se rendre à Berlin. L'ONU, l'Union européenne, l'Union africaine et la Ligue arabe seront également présentes au sommet. Le chef de gouvernement Fayez el-Sarraj et le maréchal Haftar ont également été invités.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de