Visite du président allemand au Kenya

Steinmeier loue les progrès réalisés dans la lutte contre la corruption et souhaite une coopération plus étroite pour les missions futures.

Bundespräsident zu Besuch in Kenia
dpa

Nairobi (dpa) – Le président de la République fédérale Frank-Walter Steinmeier a loué les efforts du Kenya dans la lutte contre la corruption et a encouragé le président Uhuru Kenyatta à continuer dans cette voie. A la suite d’une conversation avec Kenyatta lundi à Nairobi, Steinmeier a déclaré qu’il était important – comme l'a annoncé Kenyatta – que cela « fasse partie des priorités des dirigeants politiques kenyans ». Steinmeier avait été accueilli dans la matinée par Kenyatta à sa résidence officielle avec les honneurs militaires. Par la suite, ils ont eu un long entretien.   

C’est la première visite d’Etat d'un président allemand, bien que la République fédérale d’Allemagne ait été le premier Etat à reconnaître en 1963 le Kenya en vertu du droit international, après que l’ancienne colonie de l'Empire britannique ait lutté pour obtenir son indépendance.

Une interview du président allemand a également  été publiée lundi dans le journal kenyan « Daily Nation ». Steinmeier y a déclaré que l’Allemagne et le Kenya, en tant que pays importants dans leurs régions respectives, étaient des « partenaires naturels pour faire face aux défis futurs. » Il y a de nombreux sujets où les deux Etats pourraient profiter d'une coopération plus étroite. « Je considère que la lutte contre le changement climatique que nous ressentons de plus en plus est l’un d’entre eux. » Un autre sujet est celui de la numérisation. Dans ce contexte, Steinmeier a fait l'éloge de « l'esprit d'innovation » au Kenya et de « la volonté d'aller de l’avant » du continent, comme cela s’avère par la création de la zone de libre-échange africaine.  

Source : dpa ; traduction : deutschland.de