Le Santa Claus de Landau

Le caricaturiste Thomas Nast, né dans le Palatinat, a créé le premier personnage de Santa Claus, connu aujourd’hui dans le monde entier.

Thomas Nast

Presque tout le monde connaît le symbole du dollar, la plupart des gens connaissent Santa Claus, et nombre d’Américains connaissent l’éléphant symbolisant le parti républicain ou encore l’oncle Sam. Mais rares sont ceux qui savent que ces symboles et ces dessins sont sortis de la plume du caricaturiste germano-américain Thomas Nast.

Nast est né en 1840 à Landau. Quand il a 6 ans, sa mère l’emmène avec sa sœur aux Etats-Unis, émigrant pour fuir la pauvreté qu’elle connaît dans son pays. Son père les suit quatre ans plus tard à New York. Thomas a de grandes difficultés à s’adapter, notamment à l’école. Mais son don pour le dessin est très tôt reconnu. Il prend des cours et postule, à l’âge de 15 ans, pour travailler à l’hebdomadaire « Frank Leslies’s Illustrated Newspaper » à New York. Son audace est récompensée, il est embauché. C’est le début d’une carrière époustouflante au cours de laquelle Nast gagne, à son apogée, presque autant d’argent que le président des Etats-Unis.

Chez « Harper’s Weekly » où il travaille plus tard, il invente son personnage le plus célèbre, le Santa Claus. Le président Abraham Lincoln avait demandé en 1862 à l’éditeur de ce journal très populaire de réaliser « une illustration de Noël particulière » pour la couverture du journal. Nast en parle avec sa sœur qui est enseignante à New York. Ils se souviennent de leur enfance en Allemagne. Il en naît le père Noël, qui réjouit aujourd’hui encore les Américains et les habitants de bien d’autres pays sous l’appellation « Santa Claus ».

 © www.deutschland.de