La zone de fête de Berlin a une longue histoire

D’où vient le nom de la Strasse des 17. Juni ? Et quelles attractions la bordent ? Nous vous le montrons avec des photos et une vidéo !

La Strasse des 17. Juni commence à la Porte de Brandebourg.
La Strasse des 17. Juni commence à la Porte de Brandebourg. dpa

Grande avenue, attraction touristique, zone d‘événements – pratiquement aucune autre avenue berlinoise est aussi connue que la Strasse des 17. Juni. Nous la parcourons ici d’est en ouest.

Quelles sont la longueur et la largeur de la Strasse des 17. Juni ?

La Strasse des 17. Juni fait partie du grand axe est-ouest de Berlin. Elle part de la Porte de Brandebourg à l’est, traverse le Tiergarten et rejoint la Ernst-Reuter-Platz à l’ouest. Elle fait 3,5 kilomètres de long et 85 mètres de large.

Une allée de château en château

A la fin du XVIIe siècle, le prince électeur Frédéric III fait percer une rue allant du Palais berlinois dans le centre historique de Berlin (démoli en 1950 et en cours de reconstruction) au château de Charlottenbourg à l’ouest de la ville. Les grandes innovations de la mobilité y circulent depuis 1820 : les omnibus à chevaux, les tramways à chevaux – et aujourd’hui des tramways électriques fonctionnant avec des batteries.

Berliner Stadtschloss
dpa

Comment s’appelait naguère la Strasse des 17. Juni ?

En 1935, les nazis transforment la rue en allée prestigieuse dans le cadre de leur projet mégalomaniaque de « capitale du monde Germania » et la baptisent Axe est-ouest. Auparavant, la partie située entre la Porte de Brandebourg et la gare R.E.R. Tiergarten portait un nom élégant, Charlottenburger Chaussee. Et la partie située entre la gare Tiergarten et la Ernst-Reuter-Platz s’appelait Berliner Strasse.

Ost-West-Achse
dpa

D’où vient donc le nom actuel de Strasse der 17. Juni ?

Ce nom rappelle un soulèvement populaire dans la RDA fondée en 1949. Aux alentours du 17 juin 1953, des protestations et des grèves éclatent à Berlin-Est et dans d’autres régions du pays que le régime est-allemand réprime violemment avec l’aide des troupes d’occupation soviétiques. Trente-quatre personnes décédent. Courant 1953, la Charlottenburger Chaussee à l’est, puis la partie située à Berlin-Ouest furent rebaptisées Strasse des 17. Juni.

1953 Ost-Berlin
dpa

La Porte de Brandebourg : un symbole de l‘unité allemande

La porte triomphale inaugurée en 1791 est le point de départ de l’avenue et fait partie des bâtiments les plus connus de Berlin. La Porte de Brandebourg est un monument national depuis 1814 ; cette année-là, le quadrige emporté par Napoléon revient à Berlin. Elle est devenue un symbole de l’unité allemande en raison de sa situation près du mur de Berlin et de la chute de ce Mur le 9 novembre 1989.

Brandenburger Tor: Symbol der deutschen Einheit
dpa

Un mémorial de la guerre sur la Strasse des 17. Juni : le monument aux morts soviétiques

Le monument aux morts soviétiques est érigé en 1945, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, par l’Armée rouge. Son entrée principale sur la Strasse des 17. Juni est encadrée par deux chars soviétiques de type T 34, les premiers chars à atteindre Berlin lors de la marche sur la ville en 1945. Les tombes de plus de 2000 soldats tombés au front se trouvent dans le mémorial.

Sowjetisches Ehrenmal
dpa

Au centre de la Strasse des 17. Juni : la Grande Etoile

La Grande Etoile partage la Strasse des 17. Juni en deux moitiés. La Colonne de la victoire avec la sculpture ailée de la déesse romaine de la victoire, Victoria, a été surnommée « Goldelse » par les Berlinois. La Grande Etoile est le carrefour de cinq grandes avenues ; quelque 180.000 véhicules passent chaque jour par ce rond-point.

Der Große Stern
dpa

Une attraction touristique sur la Strasse des 17. Juni : la brocante de Berlin

La brocante de Berlin, juste avant la fin de la Strasse des 17. Juni du côté ouest du Tiergarten, attire nombre de touristes. Ce marché aux puces riche en tradition s’accompagne d’un marché d’artisanat d’art.

Berliner Trödelmarkt
dpa

Encore barrée ? La Strasse des 17. Juni est une zone de fête

Le festival techno de la Loveparade, qui transformait une fois par an l’avenue en une zone de fête de 1996 à 2006, a lancé la tradition des fêtes sur l’avenue. Aujourd’hui, la Strasse des 17. Juni est barrée pour un événement plus de 100 jours par an. Ce qui énerve les Berlinois réjouit les touristes. Parmi les plus grandes manifestations, citons le marathon de Berlin, la Saint-Sylvestre à la Porte de Brandebourg et – depuis la Coupe du monde de foot 2006 – la retransmission sur grand écran des grandes manifestations sportives. La Strasse des 17. Juni devient alors la zone des fans. 

 

Fanmeile Berlin
dpa