Fribourg-en-Brisgau

Dans « Ma ville », la série de deutschland.de, les maires de différentes communes nous donnent de bonne idées. 4e partie : Dieter Salomon maire de Fribourg.

picture-alliance/dpa - Freiburg
picture-alliance/dpa - Freiburg

Monsieur Salomon, qu’est que votre ville a de particulier ?

Un ancien maire a prononcé la phrase suivante : « À Fribourg la république commence à devenir italienne ». Cela exprime plusieurs vérités sur le mode de vie et la qualité de vie de Fribourg, sur la vivacité de la société urbaine, le site scientifique avec l’une des meilleures universités et d’importants instituts de recherche, sur la diversité culturelle. Les habitants de Fribourg sont ouverts aux nouveautés, aiment les débats et les expériences et sont sensibles à la politique.   

 

Que voyez-vous en regardant par la fenêtre de votre bureau ?

Un magnifique encorbellement renaissance qui fait maintenant partie du bâtiment de la Caisse d’épargne. Erasmus von Rotterdam, le grand humaniste et philosophe, y a vécu et travaillé pendant quelques années au début du XVIe siècle.

 

Quels sont vos endroits préférés ?

La place de l’ancienne synagogue qui est actuellement en chantier. Là se trouvait la synagogue que les nazis ont détruite en 1938. Aujourd’hui, la place est représentative de l’aspect culturel et scientifique de la ville. Le théâtre, l’université et la nouvelle bibliothèque de l’université sont voisins. Parallèlement à la construction d’un nouveau tram, la place est en complet réaménagement.

 

Quelle sont les personnalités de votre ville que vous appréciez le plus ?

Tout d’abord Gertrud Luckner (1900–1995). Elle a risqué sa vie pour sauver des Juifs de la déportation, sur ordre de l’archevêque de Fribourg d’alors. En 1944 elle a été internée dans un camp de concentration. Après 1945 Gertrud Luckner a fait partie des pionniers pour la compréhension et la réconciliation entre l’Allemagne et Israël.  Ensuite, le cartographe Martin Waldseemüller qui, au début du XVIe siècle, a été le premier à donner sur une carte du monde le nom d’« America » au nouveau continent, en hommage au navigateur Amerigo di Vespucci.  Le nom de l’Amérique vient donc de Fribourg.

 

Quels lieux aimeriez-vous montrer aux touristes ?

L’Institut Fraunhofer pour les systèmes énergétiques solaires, ISE en abrégé, qui est l’un des cinq instituts Fraunhofer à Fribourg et est le plus grand d’Allemagne avec plus de 1200 employés. C’est ici que l’on développe l’avenir d’une alimentation en énergie durable. La plupart des brevets de technologie solaire au monde sont issus de l’ISE.   

 

Quel est le meilleur endroit pour  faire la connaissance des habitants de votre ville ?

Tous les jours, en faisant ses courses et en flânant sur le marché autour de la cathédrale. C’est l’un des plus beaux marchés d’Allemagne. Les gens s’y rencontrent, discutent, boivent un verre ensemble et c’est là que l’on apprend ce qui n’est pas écrit dans le journal.

 

Et où est-ce que vous aimez passer vos vacances ?

À proximité à la fois de la montagne et de la mer.  

www.freiburg.de

© www.deutschland.de