Le défi du gigabit

60.000 kilomètres de câbles en fibres optiques pour un Internet rapide : l’Allemagne fait progresser la numérisation en étendant son réseau.

Numérisation : l’Allemagne étend son réseau en fibres optiques.
L’Allemagne étend son réseau en fibres optiques. dpa

Dans son contrat de coalition, le gouvernement fédéral s’est donné pour objectif de créer « une infrastructure numérique de classe mondiale couvrant tout le pays ». Les réseaux à gigabits en fibres optiques seront créés d’ici à 2025 pour couvrir toutes les régions, toutes les communes et, si possible, tous les logements.

Pourquoi l’extension du réseau est-elle nécessaire ?

La numérisation est le grand thème actuel car l’infrastructure numérique doit s’adapter aux nouveaux challenges. L’industrie 4.0 et la conduite autonome ou en réseau sont des utopies sans réseaux à gigabits. Ils exigent un échange de données en temps réel. La future génération de téléphonie mobile 5G ne peut elle aussi fonctionner que si les relais sont connectés à un réseau rapide en fibres optiques.

Où en est l’extension du réseau en Allemagne ?

L’Allemagne dispose d’un très bon réseau en câbles en cuivre et a longtemps misé sur le « vectoring », les fibres optiques ne menant que jusqu’à un répartiteur dans la rue. On utilise ensuite le câble en cuivre existant pour aller du répartiteur au logement. Mais cela limite la conductibilité. Le slogan est aujourd’hui FTTH, Fibre to the Home, c’est-à-dire de la fibre optique jusque chez soi.

Combien coûte l’extension du réseau ?

Le plus grand opérateur de télécommunications, la Deutsche Telekom, investit chaque année quelque 4 milliards d’euros et gère actuellement le plus grand réseau à fibres optiques en Europe avec près de 500.000 kilomètres de lignes. En 2018, 60.000 kilomètres doivent venir s’y ajouter. Le gouvernement fédéral estime les besoins de financement public à entre 10 et 12 milliards d’euros pendant cette période législative.

Pourquoi l’extension du réseau est-elle si compliquée ?

Contrairement à d’autres pays, les lignes doivent être enterrées en Allemagne, environ 80 % des coûts ne sont donc pas dus à l’équipement technique mais aux travaux de génie civil. Cela freine notamment l’extension du réseau dans les régions rurales.

© www.deutschland.de