La poussée numérique

Le boom économique autour du smartphone : la numérisation crée de la croissance et de nouveaux emplois. En voici les derniers chiffres.

Les smartphones ont fortement accéléré la numérisation.
Les smartphones ont fortement accéléré la numérisation. dpa

Allemagne.  La numérisation booste l’économie allemande. Les pourvoyeurs de technologie de l’information et de la télécommunication (TIC) ont créé à eux seuls 45.000 nouveaux emplois en 2017, soit plus que jamais en une seule année. Pour 2018, l’association professionnelle du numérique Bitkom s’attend à une hausse similaire. Cela signifierait que, d’ici à la fin de l’année, 1.134.999 personnes travailleraient en Allemagne dans le secteur des TIC – et que ce secteur serait le plus gros employeur industriel, dépassant celui de la construction mécanique ou automobile.

Un marché de plusieurs milliards autour du smartphone

Les chiffres d’affaires continuent aussi de croître. En 2017, ils ont augmenté de 2,2 % pour atteindre 161,3 milliards d’euro et Bitkom s’attend à un plus de 1,7 % pour 2018. L’évolution tout autour du smartphone est un phénomène. Selon les calculs de l’association du numérique pour 2018, les affaires avec les terminaux, les services numériques et vocaux, les applications et l’infrastructure représenteront plus de 33 milliards d’euros en Allemagne. « Jamais un marché aussi important s’est développé en si peu de temps autour d’un seul type d’appareil dans l’histoire économique », a déclaré Markus Haas, membre de la présidence de Bitkom, lors du Mobile World Congress à Barcelone fin février 2018.

Les entreprises allemandes sont bien préparées à la numérisation

Dans un sondage représentatif réalisé par Bitkom, 36 % des entreprises situent l’économie allemande dans le groupe de tête international en matière de numérisation. 44 % la situent en milieu de peloton alors que 13 % jugent que l’économie allemande a du retard dans le numérique mais personne ne la juge battue dans ce domaine. « Nombre d’entreprises abordent les défis du numérique avec confiance, dit le président de Bitkom, Achim Berg. Qu’il s’agisse d’intelligence artificielle, de conduite autonome, de blockchain, de l’Internet des objets (IoT) ou de l’industrie 4.0 – les entreprises et les centres de recherche allemands ont une excellente réputation et sont leaders dans le monde en matière de développement technologique. » Mais il rappelait aussique les innovations numériques conduisent encore trop peu souvent à des produits commerciaux et à de nouveaux modèles d’affaires.

Numérisation : comment l’Allemagne aborde la transition numérique

L’industrie 4.0 : l’impact de la numérisation sur l’industrie

© www.deutschland.de